Sanvignes – Résidence Louis Veillaud : une belle cohabitation

Tant d’un côté comme de l’autre, personne ne savait voici deux ans en arrière comment les résidants de la résidence Louis Veillaud à Sanvignes cohabiteraient avec les nouveaux venus.

Car où loger les personnes en situation de handicap des Papillons Blancs de Blanzy et permettre ainsi de rénover leur foyer rue de la Prise d’eau ? Jean-Claude Lagrange, maire de Sanvignes, proposa de leur accueillir à la résidence Louis Veillaud.

Le résultat a dépassé toutes les attentes même si au début, forcément, des a priori sont nés de l’imagination de certains. Parviendraient-ils à cohabiter ?

Deux ans plus tard, la réponse est sans équivoque, c’est oui. Entre adultes des Papillons Blancs et les résidants, se sont créés des liens. « Cette vie en communauté a démontré des deux côtés qu’ils pouvaient vivre ensemble et accepter les différences », souligne le maire.

« Ils ont appris l’autonomie, le vivre ensemble, à se déplacer et prendre le bus » note avec une grande satisfaction, Christine Metivier, directrice générale de l’association des Papillons Blancs d’entre Saône-et-Loire (Gueugnon, Paray, Montceau).

« Nous pourrions imaginer un retour et loger certains de nos résidants pour qu’ils vivent la même expérience » ajoute encore Jean-François Reniaud, le président des Papillons Blancs.

Une cinquantaine de personnes âgées d’un côté, vingt-et-un des Papillons Blancs de l’autre et le verre de l’amitié pour se dire au revoir. « Un arrache-coeur pour certains » comprend François Reniaud. « C’est comme dans Bienvenue chez les Ch’tis. Le ch’nord, on arrive on pleure, on repart, on pleure » se permet de comparer Jean-Claude Lagrange.

Une petite vague de tristesse a envahi la résidence Louis Veillaud. Un au revoir, pas un adieu.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *