•  

Blanzy – Opération désherbage à la médiathèque, on fait le ménage

Le désherbage est une pratique professionnelle des bibliothèques qui doit se faire régulièrement. Cela consiste à éliminer des rayons les livres abîmés, obsolètes ou non empruntés afin d’actualiser les collections. Régulièrement, les services de la médiathèque de Blanzy réalisent ce tri en offrant gratuitement les ouvrages concernés aux lecteurs. Cependant, ce fonctionnement n’est pas suffisant et un grand nombre de supports reste stocké dans les rayonnages de la médiathèque.

 

Aussi, la ville de Blanzy, précise Michel Montmaron, adjoint à la culture au dernier conseil municipal, va conclure une convention avec la société AMMAREAL pour assurer cette opération de désherbage et procéder à l’évacuation des supports concernés.

Ce prestataire s’engage à accompagner les services municipaux à travers trois dispositifs particuliers :

  • La vente d’occasion sur leur site,
  • Le don à des associations,
  • Le recyclage du papier.

AMMAREAL s’engage à reverser une partie des recettes liées à la vente des livres à la commune, une association locale ou à l’un de leurs partenaires. Ce soutien sera affecté à l’association Mine de Lire.



Le coup de pouce de la Fondation du Patrimoine

à la réhabilitation de l’église

La commune de Blanzy a obtenu la prise en compte de la réhabilitation de l’église dans les projets soutenus par la Fondation du Patrimoine. Une première convention a été signée en 2020 pour acter ce partenariat et permettre aux donateurs de bénéficier des dispositifs de réduction fiscale.

Une nouvelle forme de soutien est maintenant proposée à la commune par la Fondation du Patrimoine. Celle–ci prend la forme d’un abondement financier supplémentaire réalisé par la Fondation du Patrimoine en plus des dons encaissés.

Concrètement, la Fondation du Patrimoine propose un abondement de 20 € pour 100 € de dons encaissés dans la limite d’une aide maximale de 2 000 €.

A ce jour,  »  la collecte de dons se monte à 7000 € » précise Magali Soufflet-Oudin, déléguée au patrimoine, « et provient de 7 à 8 donateurs sachant que les travaux se montent à 330 000 € ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *