Blanzy – Le maire en direct avec les habitants des Rompois

C’est un exercice dans lequel il puise toute sa légitimité. Le maire de Blanzy, Hervé Mazurek, le rappelle à qui veut bien l’entendre, à l’issue des élections municipales avec 75% d’abstention, « la confiance a été abîmée, ce qui oblige à beaucoup, beaucoup d’humilité et de modestie ». Alors, les réunions de quartier, il les affectionne. C’est l’occasion de renouer le dialogue avec la population, l’écouter et lui expliquer l’action municipale.

Le nouveau mandat d’Hervé Mazurek est marqué par le chantier phare de la rénovation du gymnase Jean Zay pour un coût de 1.6 M € dont 80% de subventions. Il avait 40 ans _ le gymnase _ et « il est aujourd’hui un bel édifice à l’entrée de la ville ». Il devrait être inauguré le 8 janvier 2022.

Autre chantier auquel le maire attache de l’importance, c’est la suppression de la verrue urbaine appelée ancienne pharmacie Vincent, en face de l’hôtel de ville. « C’est 300 000 € pour la démolition » précise-t-il. C’est encore la rénovation de la résidence pour personnes âgées, la transformation de l’ancienne coopérative agricole en centre technique municipale et, d’ici 2023, le gros chantier de la RCEA avec la traversée de Blanzy.

Si la fibre est arrivée à Saint-Vallier en avant première, Blanzy ne saurait être oubliée. « Nous avons validé l’emplacement des armoires mais avec le rachat de Covage par SFR, nous avons perdu un an, il a fallu renégocier tous les contrats » explique Hervé Mazurek.

Le point négatif et le maire le concède, concerne l’offre de soins. Blanzy manque de médecins. Les habitants s’impatientent. On les comprend.

Ceci dit, la vie aux Rompois est celle d’un quartier qui est confronté aux problématiques du quotidien, la vitesse des véhicules et l’entretien notamment des trottoirs. « A ce sujet, nous devons être plus convaincants avec la communauté urbaine » admet le maire. C’est peut-être le moment d’utiliser l’application mobile intitulée « Relais citoyen » qui permet aux habitants du territoire de participer à l’amélioration de l’espace public.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. le projet de maison de sante tombe a l eau……..mais le terrain que la ville a vendu une misere a un soit disant investisseur il reste la prpriete de ce monsieur et les blanzynnois continueront de payer la difference avec leurs impots!!!!
    et les envahisseurs en caravanes rue marcel gueugneau ….on n en parle pas , trop genant comme sujet !!!!qui paye le surfacage du terain en tout venant????? On aimerait bien savoir

  2. Le maire en direct avec les habitants des Rompois, n’ hésitez pas à venir quand il y a des réunions de quartier, ce sera plus facile d avoir des réponses à vos questions et pour infos tout les sujets sont traités lors des réunions , bien sûr faut se déplacer au lieux de venir vous plaindre sur ce site .
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *