Blanzy – L’ancienne pharmacie Vincent tombe en poussière

La différence est déjà visible et surtout, gagne en visibilité.

Cette fois, pas de retour en arrière, pas de contretemps, pas de contre indication, le remède fait effet et c’est même immédiat. L’ancienne pharmacie Vincent devenue une ruine,  tombe en poussière. De gros engins de l’entreprise Pelichet sont à son chevet et traite le malade avec une technique qui a fait ses preuves : on casse tout avec délicatesse. On n’est pas des brutes quand même !

D’ici la fin de la semaine, la démolition (300 000 €) sera effective, il s’agira ensuite de trier les déchets et les évacuer.

Une verrue de moins en plein coeur de ville et c’est toute une rue qui retrouve un autre visage et une nouvelle respiration.

J.B.

13 commentaires

  1. du travail bien fait

  2. Pourquoi cette grande ligne oblique rouge sur les bouts restants ??

  3. la maison de mon enfance
    que de souvenirs !!!!!!

  4. A Céda : Bien d’accord avec vous, 300000€ pour ce chantier, même si c’était un chantier délicat, ça paraît « bien vendu » pour l’entreprise Pelichet ! D’un autre côté, ça confirme que le bâtiment redémarre….sinon dans la construction, au moins dans la destruction ! (LOL)

  5. 300 000 € …..une erreur de frappe je suppose .

  6. que de sueur versé dans ce fournil par mon papa et mon frangin pour fabriquer du pain pour les blanzinois et oui souvenirs des bons des excellents des moins bons mais que des souvenirs bisous à tout les blanzinois ma ville de cœur à plus

    • Et oui, le Blanzy de notre enfance est bien loin.
      Peu de gens, se rappellent la totalité des commerçants qui dépassait les cinquante.
      On peut parler de vos parents, mais aussi des Demoiselles Vincent, la pharmacie en question et de bien
      d’ autres, tous ces gens qui avaient leurs métiers chevillés au corps pour satisfaire leurs clients.

    • je pense que c est toi jean claude ; amicalement gé ;; carnot

  7. je suppose que c’est l’ensemble du chantier qui coute ce prix une fois terminé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *