Blanzy – Hervé Mazurek : « Ne pas faire un mandat covid de sens »

Le maire de Blanzy a cette faculté qui lui est propre, de faire de l’humour avec sérieux. Car même quand il analyse la situation du moment sur sa commune, il manie la langue avec désinvolture ce qui, aujourd’hui, non seulement est rare, mais venant d’un élu est plutôt agréable à entendre.

Dire que le début de mandat se passe dans la tourmente  est un euphémisme, alors quand Hervé Mazurek sort la formule : « On pense, on mange, on respire covid, que nous appelons à la prudence et à la vigilance, j’espère ne pas faire un mandat covid de sens », cette réflexion prend tout son sens.

A Blanzy comme ailleurs, la pandémie a des répercussions sur tout, surtout des répercussions. D’un côté, principalement les associations sportives et culturelles prennent vie mais dans l’ensemble, le coronavirus a coupé le fil conducteur avec le temps d’avant.

« Même organiser un loto demande de respecter des contraintes exigeantes à l’EVA » souligne le maire. Impossible d’utiliser la cuisine puisqu’elle sert la semaine aux enfants des écoles. Quant à la jauge, « c’est 100 personnes dans la salle, 25 tables et 4 personnes par table » ajoute-t-il. Autrement dit, les lotos attendront des jours meilleurs.

La reprise liée à la rentrée de septembre qui signe d’ordinaire la relance associative, « est sous perfusion et c’est pesant » admet Hervé Mazurek.

Et pourtant, la rentrée scolaire s’est parfaitement déroulée. « J’ai ressenti chez les enfants, les enseignants, le personnel, qu’ils étaient heureux de reprendre », précise-t-il. Tout est quasiment redevenu normal avec 610 élèves et 250 repas servis le midi.

Hervé Mazurek avec Marie-Claude Jarrot

à l’associations de l’AMF du département

Reprendre la vie comme avant, dans l’immédiat, est incompatible avec le rebond de cas positifs au covid. Néanmoins la municipalité programme ses actions comme la saison culturelle dont la présentation est prévue le 25 septembre et accueillir  le TSB au Coquillage le 3 samedi octobre. Comme est prévu le festival Blanzy en famille avec de belles surprises.

En attendant, la soirée dans les bars initialement programmée en mars dernier et forcément annulée, se tiendra le vendredi 20 novembre.

Mais forcément, tout est tributaire de ce p… covid. A tout moment, le préfet a le pouvoir d’annuler une manifestation.

A l’animation de la vie locale, Hervé Mazurek ajoute à ses préoccupations les travaux de rénovation du gymnase Jean Zay et ses 1.7 M€. Un projet important qui perturbe aussi l’organisation des clubs sportifs.

La fibre aussi arrive à Blanzy. « J’ai validé l’installation de six armoires sur la commune » mentionne Hervé Mazurek. Mais avant d’en bénéficier, les Blanzynois patienteront bien deux ans.

Enfin, revenons à la politique. Hervé Mazurek a donné son accord pour être sur la liste de l’association des maires de Saône-et-Loire (AMF, association des maires de France) conduite par Marie-Claude Jarrot. Une liste unique avec plusieurs sensibilités. C’est ce qu’on appelle un tour de force de madame le maire de Montceau-les-Mines. L’intérêt général passe avant l’intérêt personnel.

Jean Bernard

Rencontres avec les Blanzynois

Hervé Mazurek propose deux rencontres avec la population, le 18 septembre à l’EVA à 18h et le 26 septembre à 10h vers le Proximarché.

A partir du 7 septembre, tous les lundis soir de 18h à 19h, à la Maison de Quartier des Rompois à Blanzy, les élus de Blanzy proposerons une permanence. Port du masque obligatoire.

Prochain conseil municipal, le mercredi 23 septembre à 18h30.

LA VISITE DES ELUS DANS LES ECOLES

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.