Blanzy – Aux Rompois, chaud d’un côté, froid de l’autre

Le bâtiment G aux Rompois à Blanzy n’est qu’un exemple. Etrangement, dans les appartements gérés par l’OPAC, ceux situés d’une côté ont du chauffage, ceux disposer de l’autre, en sont privés ou alors le radiateurs sont-ils à peine tiède.

Le contraste est saisissant. Au 4e étage, madame et sa fille viennent de rentrer. A l’intérieur, c’est glacial. Dans la chambre de la jeune fille _ il est 17h ce lundi _, « c’est un congélateur » dit-elle. Effectivement, c’est le cas.

Sa maman explique que depuis le 4 octobre, date à laquelle le chauffage a été remis en route, « nous avons froid ». Alors pour compenser notamment pour prendre une douche où quand il a fait  – 3 degrés dehors, « j’installe un radiateur électrique ». Sa dernière facture d’électricité parle pour elle. « Avant je payais 56 €, aujourd’hui je suis à 78 € », se désole-t-elle. « Et quand on appelle l’OPAC, on me répond : il ne fait pas froid dans les appartements ».

Les pièces sont froides, s’ajoute l’humidité qui commence à se voir sur les murs au-dessus des fenêtres. « C’est une catastrophe. Chaque mois vous payez pour le chauffage et il ne fonctionne pas et en plus votre facture d’électricité augmente. Si nous sommes ici, c’est parce que nous n’avons pas les moyens de nous loger ailleurs ».

Dans l’appartement à côté, même discours avec cependant, peut-être une explication à ce phénomène. « Il paraît qu’ils n’arrivent pas à régler la chaudière. Des techniciens de chez ENGIE sont venus purger les radiateurs, au bout de quelques heures, ça ne fonctionne toujours pas. Nous payons pour un F3, 84 € de chauffage par mois », raconte le locataire. « J’ai appelé l’OPAC qui me dit : vous êtes la seule à vous plaindre » ajoute madame.

Il existe bien un dysfonctionnement du chauffage

Toujours au 4e étage, mais de l’autre côté, quand la porte s’ouvre, un air chaud frappe le visage. « Non, je n’ai pas de problème de chauffage ». On s’en doutait.

Au 2e étage, le locataire chauffe son appartement avec un seul radiateur, celui de la chambre. Ce n’est pas suffisant. Au même niveau, une jeune femme arrive. Ce week-end, elle a eu tellement froid, « que je suis allée dormir ailleurs ». Ce lundi soir, après son boulot, elle appréhende de rentrer chez elle. « Depuis jeudi, il fait très froid, il faisait 15 degrés dans l’appartement ».

La locataire qui vit ici depuis dix ans et apprécie le quartier, conçoit que l’OPAC puisse avoir des problèmes avec le chauffage, mais « au moins que l’Office prévienne les locataires. Je suis révoltée ».

Au rez-de-chaussée, deux hommes qui travaillent pour ENGIE sont toujours à la recherche du dysfonctionnement, car il a bien un problème avec le chauffage collectif. « C’est un souci d’équilibrage » mentionne l’un d’eux. A l’automne, des travaux ont été effectués, aux circuits déjà existants, un troisième a été ajouté et tout le problème viendrait de là. « Nous avons vérifié que l’eau, elle est bouillante, monte dans tous les étages, mais des radiateurs restent froids. C’est un déséquilibrage des colonnes ». Depuis plusieurs jours, ils tentent de trouver la solution. Elle s’annonce complexe.

Une chaudière est installée sur le toit du bâtiment D, elle alimente les autres de A à G et quand bien même, elle n’est pas de première jeunesse, certains locataires ont chaud et d’autres pas. C’est le principe des vases communicants. Un principe utilisé depuis la Rome antique. De quand date le quartier des Rompois ?

Jean Bernard

7 commentaires :

  1. Ou en est l’isolation ?

  2. Alertez UFC que Choisir à Mâcon la répression des fraudes et de la concurrence eux vont savoir quoi faire ils ont des conciliateurs si ça ne suffit pas ils peuvent faire une action en justice contre le bailleur social vous payez pour un service rendu qui n’est pas rendu renseigner vous aussi après de vos assurances vous avez sûrement l’assistance juridique ça peut être pris en charge

    • 🤣🤣 mais ils s en moquent !!!! Faudrait déjà remonter les thermostats des chaudières !! J habite cité Léon boum à Blanzy … même problèmes .. on se pèle !!!! Il est 12h 50 et les radiateurs sont tièdes.. 😡😡😡 ah pour nous prendre du pognon ils sont là !!! Des rapaces !!! (…) pensez à financer les chauffages individuels au moins on dépendra plus de vous pour être chauffer normalement … cette année ce sera dépenses de chauffage /2 (Opac et EDF )

  3. contactez Julien Courbet sur M6 et RTL, vous verrez que la médiatisation de votre problème sera résolu rapidement

  4. Blanzy Léon blum la même chose on caille j ai 16 dans l appartement sa fait 4 fois que j appelle l opac on va faire le nécessaire mais rien ai fait (…)

  5. MEME PROBLEME AU CREUSOT ET LORSQUE VOUS TEL.ON VOUS REPONDS VOUS ETES LES SEULS A NOUS TEL.!!!! MAIS SI CES PERSONNES TRAVAILLENT C EST GRACE AUX LOCATAIRES ILS L ONT OUBLIE!!!

  6. Même problème à Mâcon au Perrières dans quelques bâtiments de Mâcon habitat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.