Blanzy – 1500 chèques vendus, 60 000 € dans les caisses des commerçants

Le 25 novembre dernier, au conseil municipal, la municipalité de Blanzy annonçait le lancement de l’opération des chèques-cadeaux pour soutenir les commerçants locaux. C’était trois jours avant la réouverture des boutiques non essentielles suite au deuxième confinement.

Ce soir-là, le maire, Hervé Mazurek lançait :  » Nous allons remettre du cash dans les caisses de nos commerçants » qui au milieu de cette période aussi précaire qu’incertaine, outre les aides de l’Etat, de la Région et de la communauté urbaine, méritaient également un coup de pouce de la ville.

L’idée est simple, vendre aux habitants des chèques-cadeaux Noël 2020. Des chèques d’un montant de 40 €. Vous payez 30 € et vous en dépensez 40 €. Les dix euros « gratos » sont pris en charge par la municipalité et pour l’écoulement des chèques, la municipalité a pu compter sur le concours technique du Comité de Jumelage Blanzy-Hettenleidelheim.

La distribution se ferait en trois fois, les 5, 12 et 19 décembre. Les Blanzynois allaient-ils faire « sauter la banque » et se ruer à l’EVA acheter 30 € pour en dépenser 40 ?

Non seulement ils le firent mais ce furent pas loin de 400 puis de 900 et finalement 1500 chèques qui partirent comme des « petits pains » en trois matinées.

Ce samedi, Hervé Mazurek « avait la banane ». Jamais il n’aurait cru en arriver-là. Ce sont donc 60 000 € que les commerçants blanzynois qui participent à l’opération vont se partager d’ici le 31 mars 2021. Et avec les subventions de la Région et de la communauté urbaine, il n’en coûtera que 7 500 € à la commune. A en faire pâlir les banquiers.

Le Père Noël est généreux à Blanzy.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Super bonne idée ! J’aurais cependant aimé en savoir un peu plus sur cette opération. Notamment sur les modalités de participation des commerçants qui j’imagine n’est pas financière (surtout pour les commerçants qui ont été fermés pour cause de confinement).
    Par ailleurs, je pense aussi à ceux qui n’ont pas pu bénéficier de cette heureuse initiative. Je pense entre autres aux bars et restaurants. Y a t’il quelque chose de prévu pour eux (dans l’immédiat ou dès qu’ils pourront ouvrir car ce sont eux qui auront le plus souffert du confinement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *