Black Roses – La note sonne juste

Il n’y a pas un jour ou presque sans que le mot solidarité ne vienne noircir les pages de ce site. Aujourd’hui, tout est prétexte à venir en aide aux uns et aux autres, preuve, quand même, que notre société ne se porte pas très bien.

Faut-il s’en réjouir ou s’en étonner ? Un peu des deux, mon capitaine. Après, c’est l’approche qui diffère, la façon de faire. Comment solliciter la population qui l’est en permanence et la persuader qu’elle apporte sa contribution à une cause qui la mérite davantage qu’une autre ?

En la matière, il n’existe pas de slogan miracle. Vous pouvez donner sans rien attendre en échange. Vous pouvez donner et partager l’émotion, profiter aussi d’un moment de partage.

Les Black Roses ont cette particularité, recueillir des dons en faveur des enfants malades et donner du plaisir à ceux qui participent. Ce fut le cas samedi soir à l’usine Aillot à Montceau-les-Mines. Evidemment, le cadre s’y prête. Organiser un concert au milieu d’un musée et profiter du baraillot donnent à l’événement une autre dimension.

Avec les Delph’s Angels sur scène, une entrée à 5 € et la convivialité du bar, le public soutien une association et passe une agréable soirée. Un deux en un.

Avec ou sans un blouson en cuir, un gros cube ou pas, seul le gros coeur comptait. Sylvain Mormille, président des Black Roses, dégageait un sourire de circonstance. Belle soirée, beau concert, une affluence à la hauteur de l’ambition de l’association, tout le monde a gagné.

La solidarité se joue à l’unisson. Au diapason d’une même passion. Celle des enfants. Une corde sensible.

Jean Bernard

 

Un commentaire

  1. BRAVO et MERCI à tous pour votre générosité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *