Bissy-sur-Fley – La restauration du château, un « Pont » pour sept demandeurs d’asile

La fédération Rempart Bourgogne-Franche-Comté, spécialisée dans la restauration du patrimoine et l’association Renaissance du Château Pontus de Tyard ont organisé pendant deux semaines, un chantier rassemblant uniquement des bénévoles pour la restauration des murs intérieurs de l’ancienne grange du Château Pontus de Tyard de Bissy-sur-Fley, laquelle est aujourd’hui un lieu d’expositions et de spectacles.

Cette année, en raison de la crise sanitaire, il n’était pas possible de loger des bénévoles comme tous les ans au sein du château.

Ce sont donc 7 personnes en demande d’asile, hébergées par l’association le Pont au Centre d’accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) de Montceau, ou étant fraîchement sortis du CADA qui sont désormais suivis par l’association Humanity, qui ont participé bénévolement au chantier.

Ces hommes âgés entre 19 et 40 ans, d’origines guinéenne, soudanaise et malienne ont été encadrés et formés durant toute la durée du chantier par un artisan spécialisé dans les techniques d’enduit à la chaux, Michel Fleury (Curtil-sous-Buffières).

Le groupe était tellement investi et performant que les murs de la grange ont été restaurés plus vite que prévu et les bénévoles se sont donc attaqués ensuite aux murs d’enceinte du château.

Michel Fleury a précisé « qu’au bout de 6 jours, il avait une véritable équipe de professionnels ».

Chaque jour pendant deux semaines, un minibus de Rempart Bourgogne-Franche-Comté récupérait les bénévoles qui habitent sur le bassin montcellien et les ramenait le soir.

Philippe, l’animateur de Rempart, était chargé de programmer des événements en dehors des heures de chantier. Il souligne l’excellente cohésion de groupe et la solidarité au sein de l’équipe de bénévoles.

Cette expérience a permis aux jeunes demandeurs d’asile « d’apprendre des techniques de maçonnerie tout en ayant rencontré des personnes magnifiques ».

« Ce qu’il nous ont apporté est plus important que ce qu’on leur a apporté » explique Claude Jouve, le président de l’association Renaissance du Château Pontus de Tyard.

Au vu du succès du chantier et des participants, ce seront sûrement d’autres demandeurs d’asile qui continueront à restaurer le château avec d’autres bénévoles, les futures années. En attendant, la grange rénovée est prête à accueillir le public du prochain festival Bissy sous les étoiles, du 21 au 23 août prochains (renseignements : www.pontus-de-tyard.com).

Quant aux bénévoles et à l’équipe qui les as accueillis durant ces quinze jours, c’est la tête remplie d’étoiles qu’ils repartent après cette expérience humaine incroyable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *