Bassin minier – La Calabre en chansons

Chanter est le propre des Italiens et en Calabre peut-être même davantage. Ainsi, pour la première fois et ce à l’initiative de l’association volontaire italienne que préside Antonio Iannuzzi, des chanteurs calabrais font raisonner leurs voix dans le Bassin minier.

Hier, jeudi 11 janvier 2018, le groupe Tëe Bukurit se produisait à la résidence des Tilleuls à Saint-Vallier. Il a charmé les résidents _ surtout les résidentes _ avec de mélodieuses chansons de là-bas. Et puis sachez-le mesdames, la troupe est composée exclusivement d’hommes, de beaux italiens.

Sachez aussi que même s’ils sont Calabrais, ils ont des origines albanaises, « mais ça remonte à très longtemps » précisait Antonio Iannuzzi. Alors ils chantent en italien et en albanais.

Tëe Bukurit s’est produit la veille à Montceau dans une maison de retraite. Le 12 janvier, le groupe sera à la Maison des syndicats à Montceau (20h, ouvert à tous et participation de 5€). Le 13 janvier, ils déambuleront sur le marché le long du canal avant de prendre possession du kiosque. Le 14 janvier, les Calabrais participeront à la fête italienne organisée par l’association volontaire italienne à la salle des fêtes au Magny. Une association forte de 422 adhérents et qui existe depuis 23 ans. Le 15 janvier, ils reprendront la direction de leur village, Ka Ungra au nord de la Calabre.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *