Automobile – Le coupé sport BMW i8, sublime vaisseau amiral

L’automobile depuis qu’elle existe, fascine. Des modèles plus que d’autres. Le coupé BMW i8 appartient à la race des seigneurs, de ces véhicules dont on a rêvé et que le constructeur allemand a fait.

Au regard, il est sublime. Son allure au design futuriste procure une sensation intemporelle, c’est juste beau à regarder, à admirer. C’est à peine si on ose la toucher. Avec son châssis en aluminium, la robe de carbone et son ton bicolore, BMW fait dans la haute couture. Du très haut de gamme pour ce coupé sport ou en roadster comme présenté ici.

Imaginez-vous au volant sur les routes du vignoble bourguignon  de ce vaisseau amiral, ça donne des frissons. D’abord en silence. Le i8 est un hybride, un trois cylindres de 1500 cm3 couplé à un moteur électrique qui ramène les émissions de CO2  à un maximum de 42 g/km. Vous entendez même le raisin mûrir et les ceps se torsader encore davantage à regarder l’OVNI passé.

Qui dit coupé sport  quatre roues motrices, dit performances et en 4’6 », il vous emmène de 0 à 100 km/h et pas besoin d’une armée de chevaux, 374 suffisent. De toute manière, le moteur est bridé à 250 km/h. Le coupé sport i8 a une autonomie de 440 km.

Mais ce n’est pas tant la performance qui est primordiale. Le i8 est une icône.

Chez Auto Bourgogne Vacher, le coupé, avant d’être livré, est choyé. Christophe Vacher est même fier. « BMW a produit seulement 20 000 exemplaires de ce modèle dans le monde en quatre ans et la marque a décidé de stopper la fabrication. Nous avons la chance qu’un modèle sorte de notre établissement du Creusot », dit-il.

Bientôt, vous aurez peut-être l’occasion de le croiser sur les routes de la région.

Evidemment, la haute technologie, le summum des GT a un prix, 173 000 €. C’est le tarif du sublime.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *