Attentat de Conflans – Un soutien qui exaspère le Rassemblement National

Communiqué de Julien Odoul, conseiller régional Rassemblement National.

Entre déni et soumission : le « et en même temps »

de Marie-Guite Dufay face à l’islamisme

Après l’assassinat barbare de Monsieur Samuel Paty, c’est par un courrier daté du 30 octobre 2020 que Marie-Guite Dufay a choisi de s’adresser aux Proviseurs des lycées de Bourgogne Franche-Comté pour exprimer son soutien.

Ne cherchez pas les mots islamisme ou islam radical dans la lettre envoyée deux semaines après la décapitation du professeur d’histoire géographie devant les grilles de son collège de Conflans-Sainte-Honorine, vous ne les trouverez pas !

Au fil des paragraphes, la présidente socialiste du Conseil régional ne nomme jamais l’ennemi, ni l’idéologie mortifère, ni les auteurs de la succession d’attentats qui endeuillent notre pays année après année, de Charlie Hebdo à la basilique Notre-Dame de Nice.

Son propos, même habillé des vers du poème Liberté de Paul Eluard, n’est en réalité que l’expression d’une soumission qui fait des ravages et mène au pire. S’obstinant dans le déni, elle parvient uniquement à évoquer la lutte « contre tous les obscurantismes ».  

A l’urgence et à la nécessité d’une laïcité de combat, Marie-Guite Dufay se complait donc dans la bien-pensance la plus caricaturale et dans les réponses les plus navrantes : exposition itinérante « la laïcité en question » réservée aux lycées qui en feront la demande ou encore organisation d’un webinaire sur le sujet. Tout un programme…

Flirtant avec toutes les compromissions, elle choisit une fois encore de fermer les yeux et de laisser le mal se développer. Etonnement, celle qui en octobre 2019 était si prompte à défendre et sans aucune retenue y compris avec le CCIF, la liberté de la militante islamiste voilée venue semer le trouble dans l’hémicycle régional de Dijon, fait preuve aujourd’hui d’une lâcheté sans nom au moment où le combat contre l’ennemi islamiste est l’affaire de tous les Français au premier rang desquels les élus de la République. Il convient de rappeler que Marie-Guite Dufay était heureuse de participer au dîner de la jeunesse musulmane de Bourgogne organisé par l’organisation islamiste de l’UOIF le 2 octobre 2015.

A l’opposé, les élus du groupe Rassemblement National de Bourgogne Franche-Comté ont proposé un réel plan d’actions et des mesures fortes et symboliques contre l’islam radical comprenant la convocation en urgence de l’observatoire régional de laïcité, l’organisation d’une exposition des caricatures et dessins de Charlie Hebdo dans les locaux du Conseil régional à Dijon et attribuer le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de la Région.

Plus que jamais, les élus du RN incarnent la défense de l’idéal républicain face au fondamentalisme islamiste en Bourgogne Franche-Comté.

Ne laissons rien passer !

Julien Odoul
Président du groupe Rassemblement National

Un commentaire :

  1. Bien entendu. Nous avons bien à faire aux islamogauchistes . Comment parler des attentats islamistes lorsque l’on est tributaires des voix de la minorité.
    Il ont ces mots qui leurs brules la bouche mais lorsqu’il s’agit de parler des extrémistes de droite les mots leurs viennent sans êtres obligés de réfléchir et surtout sans retenus.
    Aujourd’hui la collusion d’une partie de la gauche et les milieux islamistes Politiques vont de paires.
    Quoi qu’il arrive demain ils devront se assumer leurs responsabilités dans la déstabilisation de La France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.