Attentat de Conflans – Gilles Platret : « C’est une guerre »

Communiqué de Gilles PLATRET (LR), maire de Chalon-sur-Saône.
 
« Quand déclarerons-nous enfin
la guerre contre l’islamisme en France ? »
Des flots de sang ont de nouveau coulé sur notre sol parce que la barbarie islamiste a armé le bras d’un assassin.
Un professeur a-t-il eu le malheur de parler du blasphème en cours dans le but de faire sentir à ses élèves le prix de la Liberté et les conduire ainsi sur le chemin de leur Citoyenneté ?
On lui tranche la tête.
Quand cesserons-nous d’être des agneaux avec les loups ?
Quand expulserons-nous les milliers d’étrangers radicalisés ?
Quand fermerons-nous les cent mosquées salafistes encore ouvertes sur le territoire français ?
Quand décréterons-nous hors la loi le salafisme, le wahhabisme et les autres doctrines islamistes ?
Quand mettrons-nous un terme aux sorties de prison pour les détenus islamistes qui restent dangereux ?
Quand arrêterons-nous de tolérer les manifestations de l’islam radical jusque dans l’école, notamment par le biais des accompagnatrices voilées ?
Quand réduirons-nous l’immigration qui nourrit le communautarisme, en réformant notamment le droit au regroupement familial pour le limiter beaucoup plus strictement ?
En un mot, il est plus que temps d’armer la France pour réduire à néant l’ennemi qui fourbit ses armes sur son sol.
C’est une guerre.
N’ayons pas peur du mot.
Nous le faisons déjà sur les théâtres d’opérations extérieures. En Afrique et ailleurs, nos soldats combattent et meurent en luttant contre l’islamisme.

Un commentaire

  1. Bravo Monsieur Platret vous êtes un des seuls maires sur la région a être conscient de la réalité du terrain et le seul à avoir du courage pour vous battre contre l’envahissement islamiste sur votre commune. Cela vous vaut bien des déboires et des critiques venant de la gauche responsable de tous ces problèmes et des associations religieuses islamiste qui savent surfer sur notre droit Français pour ramper. À Saint Vallier l’auberge de la Saule est un symbole de la naïveté molle de la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *