Attaque du loup – Nouveau carnage à Baron, 11 brebis tuées, 3 euthanasiées, 2 blessées

Baron, entre Génelard et Charolles, un charmant village de 250 âmes. Ce dimanche matin, jour de Toussaint, tout est calme dans le bourg jusqu’au moment où, David Lacour, éleveur ovins, découvre le massacre dans l’un de ses prés. Un pré qui jouxte la route principale, en bordure de la maison du maire.

Le spectacle est abominable, surréaliste.

11 de ses brebis (des brebis inscrites en charolais) gisent à terre. Toutes portent des marques de crocs au cou. L’une d’elles, sans doute la première, a été dévorée par le loup. Les autres, le prédateur les a tuées pour tuer. Un carnage.

3 autres brebis dont l’une a les poumons à l’air seront euthanasiées par le vétérinaire, deux autres sont encore en vie mais blessées.

La nouvelle se répand et très vite avec les lieutenants louvetiers, il est décidé d’organiser une battue à partir de Baron.

A midi, ils sont pas loin d’une centaine à se réunir sur la place du village dont une trentaine de chasseurs. Les autres sont des rabatteurs.

En fin d’après-midi, deux coups de fusils ont été entendus du côté de Martigny-le-Comte, pas de chez Claude Ducert, là où déjà le loup à oeuvrer à de nombreuses reprises.

En attendant, chez David Lacour, c’est la consternation. Il y a 15 jours, l’éleveur avait déjà perdu une brebis, déjà le loup.

Non seulement le loup a tué et en nombre ce dimanche mais « mes brebis étaient pleines, elles attendaient des agneaux ». La perte est énorme, « c’est dans les 5000 euros » dit-il.

Du côté de Baron, ses amis éleveurs sont venus participer à la traque et le soutenir. « Le loup, y en a marre ! »

David Lacour, c’est lui qui a tenu l’auberge de Baron pendant 21 ans avant de se destiner à l’élevage ovin charolais. Il a commencé en 2017 après ses diplômes en poche.

Aujourd’hui, sur 59 hectares, son cheptel est de 250 brebis, du moins était.

Dans la cour, les 14 brebis sont alignées. Triste dimanche à Baron.

Jean Bernard

20 commentaires :

  1. Horrible !!! Arrêtez ce carnage, tuez ce ou ces monstres protégés par des associations sans morale. Soutien à cet éleveur.

    • Tout à fait d’accord avec vous. Une fois pour toute il faut éliminer ces bestioles. Tout mon soutien aux éleveurs. La région et même le pays vont assez mal comme cela, ce n’est pas la peine d’en rajouter.

  2. je suis perplexe..un loup attaque pour manger..pas pour se faire plaisir…comme c’est le cas à Baron…!!!!

    • exactement, de plus il s était volatilisé depuis fin août,dans ce contexte pas facile de comprendre ce qui se passe.la plupart des brebis sont mutilés un loup seul ne ferais pas ça, sont ils plusieurs, est ce un loup?affaire a suivre

    • Quand un loup attaque il mord la première brebis qui est devant lui en train de courir et il n’arrache qu’un bout de viande car il ne l’a pas saisi à la gorge, ensuite il mord une autre qui passe devant lui, et il recommence jusqu’à ce qu’il en ait coincé une et qu’elle ne bouge plus pour qu’il puisse commencer à manger. Donc 1 seul loup arrivera à infliger des morsures qui provoquent la mort par hémorragie sur une dizaine de bêtes. Par contre le lynx lui va chasser comme un félin et s’en prendre à une seule bête et il va même cacher le morceau de carcasse qu’il n’est pas arrivé à manger pour revenir la finir plus tard.

    • Vous ne connaissez pas du tout le loup. Le loup entre dans une frénésie lorsqu’il est dans un enclos avec ses proies. Dans la nature, les animaux fuient, pas dans un enclos. Cela arrive très souvent malheureusement.

      C’est comme le chat qui chasse une souris et joue avec, alors qu’il n’a même pas faim.

  3. A 1 contre 100, qui va avoir le dernier mot ?
    Tenez nous au courant, on veut savoir !
    Après avoir éliminé le loup, tuons tous les lynx car ils mangent les chevreuils, tuons tous les renards car ils s’attaquent aux poules, tuons tous les blaireaux car ils font des trous, tuons tous les lapins car ils saccagent les potagers, tuons tous les animaux car ils respirent notre oxygène …
    Les agriculteurs comme les chasseurs, sont les premiers défenseurs de la nature !
    Mais que l’on ne me fasse pas le coup du gentil mouton égorgé par le grand méchant loup quand on pense que les agneaux à naître étaient pour la plupart destinés à l’abattoir où les conditions de mise à mort ne sont pas des plus idéales.
    On peut sensibiliser le public en montrant des scènes de carnage, on peut aussi montrer des photos prises dans les abattoirs, là ce ne seront pas 14 bêtes alignées et sanguinolentes mais des dizaines et des dizaines.
    Je l’admets, c’est une perte conséquente. Perte importante, tout ou partie indemnisée par nos impôts, mais le reste du cheptel représente la somme de 85 000 €.

    • lili,

      vous prenez des raccourcis et faites un schéma risible.
      à chaque fois que je vous lis, je me demande comment vous faites pour établir un raisonnement aussi simpliste.

      • Vous attendez quoi pour copier vos collègues des Alpes,ou en Italie…etc…protégez vos troupeaux….!!!

        • Il est interdit de tirer le loup en France. En Italie ou d’autres pays, ce n’est pas la même chose. Et les mesures « barrières » ont toutes leurs limites. Le patou peut se faire croquer, la barrière électrique tombera avec la tempête, etc…

    • Isère le 20 août j’ai trouvé 10 ovins sur 200
      &. 25 Cadavres
      Constat de vetau
      Des bêtes sont revenus
      Nouvel attaque 6 mortes
      Il me reste 50 animaux
      Depuis je prends des Médoc
      Il y a 600 suicides de paysans en 2020
      Des abandons des départ en retraite
      Vous voulez que les industriels de la poubelle vous vendent de l ‘aliment donner le droit de commerce des insectes il n’y aura pas de problème d abatoire

    • Quand ils n’ont plus rien à manger les loups se rapprochent des habitations et attaquent les poulaillers et les chiens de compagnie dans les jardins

  4. Comment ça va se passer au moment du vêlage ?
    Mes amis éleveurs s’inquiètent également pour les vaches et les veaux.

  5. 1 protégons nos troupeaux comme le font tous les bergers et les éleveurs du monde qui vivent avec leur environnement. Le loup reviens peu à peu dans SON écosystème, il faut qu’on s’adapte. Une chance: l’état nous aide pour cela…
    2 Les loups sont des prédateurs naturels essentiels a l’équilibre de ce qu’il reste de la biodiversité, c’est prouvé scientifiquement. La même science qui soigne nos familles et nos bêtes et nous rend tant de services.
    3 arrêtons de copiner avec les chasseurs qui diminuent le nombre de proies naturelles du loup en foret, poussant celui ci a se rabattre sur nos « proies » domestiques.
    4 Bon courage pour supporter tout ce sang et ces tripes a l’air, d’habitude les abattoirs nous évitent de voir ce spectacle en faisant le boulot du loup loin de nos yeux…

    • 5- arrêtez d’emmerder les chasseurs qui n’ont rien demandé à personne d’une part et d’autre part qui prélèvent le gibier suivant une stricte gestion imposée par la fédération départementale des chasseurs de Saône Loire. Renseignez vous ça s’appelle « un plan de chasse ». Il est révisé et renouvelé chaque année.

  6. Le loup, comme tous les prédateurs, s’attaque à des proies affaiblies, blessées, malades, et, de ce fait, maintient la bonne santé de la faune sauvage. Il tue par nécessité, pour se nourrir, les chasseurs, eux, tuent pour le plaisir, souvent pour un trophée, mettant en danger la biodiversité. Nous ne sommes plus à l’époque des chasseurs cueilleurs de la préhistoire où la chasse était une nécessité pour survivre.

    • des proies affaiblies, blessées, malades ??
      vous êtes en train de dire que les ovins sont mal soignés, sont malades donc impropres à la consommation !!.
      Ce qui sous entend que les éleveurs nous font manger n’importe quoi !!
      Non mais sérieusement, vous n’avez pas honte ??
      Par ailleurs, lorsque j’ai la chance de prélever un animal sauvage c’est avant tout pour le plaisir de manger de la viande fraîche, non trafiquée. Un civet de lièvre par exemple.

    • Le loup est comme tous les animaux un opportuniste. Pourquoi s’embêter à courir les bois après un sanglier virulent quand on peut croquer des animaux sans défense car l’humain s’interdit de les protéger. Le loup doit survivre et prendre toujours le chemin le plus facile.

      Quand on voit le tofu OGM, la viande sans viande plein de produit chimique, de gras et toutes sortes de choses infâmes, la chasse est une nécessité pour survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.