Assises de la relance économique – Marquer les 50 actions du territoire de son sceau

Est-ce que sans la crise sanitaire, les assises de la relance économique auraient-elles eu lieu ? A cette question, David Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau a plutôt préciser dans quel contexte l’idée lui est venue. En voiture quand il a reçu un appel d’un chef d’entreprise qui » voulait échanger avec moi ». L’évidence s’est projetée sur le parebrise. « Je me suis dit, il y a un besoin manifeste des chefs d’entreprise à se projeter, échanger, d’où l’idée de ces assises », se souvient-il.

Il ajoute : « Cette crise sanitaire et économique nous pousse à travailler ensemble ». Encore mieux.

De toute manière, crise ou pas crise, ce besoin de relancer l’économie sur le territoire devenait une évidence et cette période incertaine n’a fait qu’accélérer le processus. Car même si « notre territoire est attractif en terme d’emploi, il existe néanmoins une inéquation avec les emplois et les formations proposées »  remarque le président. « On s’aperçoit, par exemple, que les étudiants, en fin d’études, ne maîtrisent pas suffisamment le digital et le numérique ».

Adapter les formations aux besoins est une évidence mais dans les faits, tout ne s’imbrique pas aussi facilement même s’il est possible de citer le Mecateamcluster et son centre de formation. « Nous avons fait des choses bien mais peut-être pas tout bien » note David Marti.

Ces assises de la relance ont permis de dégager 50 actions pour une nouvelle dynamique économique, de faire « émerger une intelligence collective au profit de la collectivité (à découvrir ci-dessous).

La crise a fait que ce rendez-vous des forces vives a eu lieu en distanciel, sur un plateau télé installé à l’Alto au Creusot en présence toutefois, « ils ont tenu à être présents » fait savoir le président, de deux grands témoins : Anne Lauvergeon et Louis Gallois, dirigeants d’entreprises. « Dont personne ne peut contester les compétences » souligne-t-il.

Les premières assises de la relance économique car il y a aura d’autres rendez-vous ont donc acquis leurs lettres de nobles, reste au territoire de marquer de son sceau chacune des 50 actions sans la moindre nuance de développement.

Jean Bernard

Pour information, le coût pour le décor, le montage du plateau, la réalisation (lumière, vidéo…)… est de 22 500 €



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.