Aperam Gueugnon – Une ville aux abois, la CGT très inquiète

Photo Aperam.

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

Emplois menacés

chez Aperam à Gueugnon.

Une délégation de la CGT du Bassin montcellien se rendra ce matin à Gueugnon à l’appel de l’intersyndicale CFDT/CGT Aperam Gueugnon.
L’intersyndicale demande à l’ensemble de la population et aux élu-es de se mobiliser aux cotés du personnel d’Aperam car ce qui plane sur l’usine et sur les emplois ne s’arrête malheureusement pas aux grilles de l’usine.
Cela fait un mois que sur le site d’Aperam à Gueugnon les salariés-es débrayent quotidiennement. Le groupe sidérurgique a prévu de réorganiser ses différents sites, les syndicats y voient une menace sur les emplois du site.
Un projet industriel inquiétant, il concernerait le transfert d’une partie de la production d’acier inoxydable du site bourguignon vers un autre site du groupe, à Genk, en Belgique. 110 emplois pourraient disparaître d’ici 2023.
La ville, son bassin d’emploi, ses services publics, ses commerces se verront directement impactés et entrainés dans un cercle vicieux si l’usine s’arrête un jour.
Un emploi industriel supprimé et ce sont 3 emplois indirects aussitôt détruits dans le bassin. L’ensemble de la population est donc concerné.
L’intersyndicale interpelle le Maire de Gueugnon et en appelle au soutien du conseil municipal.
Plus largement, les élus-es politiques de la région seront eux aussi appelés à prendre position et à demander des comptes à Aperam.
L’intersyndicale considère que c’est l’occasion de dire clairement aux politiques, aux élu-es de tout bord et surtout à la Direction que les travailleur-ses ne sont pas disposé-es à sacrifier leur usine ni à perdre leurs emplois. Ils, elles sont déterminé-es à les défendre.
Pour se faire entendre, l’intersyndicale appelle les travailleur-ses à une matinée morte dans l’usine et à participer avec la population et les délégation extérieures à la manifestation à 10H00.

Un commentaire

  1. Anciennement Forges de Gueugnon .C’est bien de saper le savoir faire et de tout liquider !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *