Anne Hidalgo au Creusot – La candidate à la présidentielle sur un territoire exemplaire

Anne Hidalgo, maire de Paris et socialiste, a annoncé sa candidature à la présidentielle dimanche dernier à Rouen, terre maritime. Pour son premier déplacement de campagne, elle a choisi une terre industrielle, le Creusot où son maire, David Marti est l’un de ses plus fervents supporters. Hidalgo – Marti, un duo dont on devrait entendre parler, sans doute autant qu’un futur rapprochement entre la candidate et son adversaire à la présidentielle, lui aussi socialiste, Arnaud Montebourg.

Déjà, dans les arcanes du PS se dessine un ticket choc entre Hidalgo et Montebourg avec la maire de Paris en figure de proue. A confirmer.

En attendant, chacun trace sa route et Anne Hidalgo a pris beaucoup de plaisir au Creusot où elle a visité ce vendredi matin l’entreprise Matière avant de déambuler sur la foire du Creusot où elle a rencontré les militants socialistes et prendre le temps de déjeuner. « En campagne, il faut s’alimenter, c’est la grande leçon de Jacques Chirac » qui, comme elle a été maire de Paris avant de présider aux destinées de la France. Un présage ou juste un coïncidence ?

Sur son programme, Anne Hidalgo survole les sujets. Elle ne reviendra pas sur sa proposition de multiplier par deux, au moins, le salaire de toutes les personnes au contact des élèves. Elle le sait, les salaires en France sont une cause à défrayer les chroniques. « En France, le niveau des salaires est faible, il y a trop de disparité et d’inégalité. Les écarts sont inacceptables » avance-t-elle. Une évidence qui n’a échappé à personne surtout pas aux gilets jaunes en 2018 quand ils occupaient les ronds points. « On tape toujours sur les classes populaire et moyenne mais on ne trouve pas de salariés. Il faut se poser les bonnes questions sur les salaires » avance la candidate qui prône avant toute chose, le dialogue social et une meilleure redistribution des dividendes dans les entreprises.

« Je suis là ou je suis utile » (Anne Hidalgo)

Sa visite au Creusot n’est pas le fruit du hasard. « Quand je vois cette terre qui a subi un choc monumental dans la sidérurgie et qu’elle a réussi à recréer une activité industrielle, je me dis qu’ici, il y a des femmes, des hommes, un pouvoir local, des syndicats qui ont trouvé l’énergie pour en faire un territoire exemplaire, ça donne du courage ». Beau compliment.

Sur l’énergie, le nucléaire, Anne Hidalgo reste encore très évasive. « Ma position est de miser sur les énergies renouvelables mais notre pays ne pourra pas se passer du nucléaire du jour au lendemain. Nous devons aller vers un mixte énergétique ». Là encore Anne Hidalgo préconise le débat sur comment assurer notre indépendance énergétique.

Une transition parfaite pour évoquer un possible accord avec les Verts pour la présidentielle que la maire de Paris va gentiment éviter et reprendre sa ligne de conduite. « Une élection présidentielle, c’est d’abord un dialogue avec les Français et non des accords avec les appareils politiques ».

D’ailleurs Anne Hidalgo ne participera pas au congrès du PS ce week-end à Villeurbanne. Elle a voté pour la réélection d’Olivier Faure à la tête des socialistes. Elle est une militante, fidèle à son parti, « mais en ce qui me concerne, je suis très libre et je suis là où je suis utile ». Le message est clair. Le Creusot et David Marti sont plus importants. Pour le moment.

Jean Bernard

12 commentaires

  1. quand ont voit ce qui se passe dans sa ville ( dealers, drogués qui emmerdent tous les quartiers, clandestins en camping en ville etc) elle va pas nous faire croire qu’elle est crédible pour gérer le pays!!! elle va peut être demander à Wals de revenir!!!!

  2. que Dieu nous préserve des calamités ainsi soit-il

  3. Hidalgo vide le centre de PARIS…
    …MARTI vide le centredu CREUSOT pas étonnant qu ilsvont bien ensemble…!!

  4. C’est étrange , le maire de Sanvignes ,Mr Lagrange, n’est pas là…il est pourtant « socialiste » non (?) lol !!!

  5. Quel bel exemple de respect des regles sanitaires…….c est probablement pas pour eux!!!!
    aucun masque tous agglutinés les uns contre les autres pour etre sur la photo
    on se parle a 50cm
    et encore on ne voit pas le serrage de mains pour se rendre interessante

    BRAVO et ca se dit responsable!!!!!!!!!!!!

  6. Il y en a qui espèrent de futurs postes au cas où ! Opportunistes !

  7. Monsieur Marty venez visiter nos rue au lieu de fanfaronner

  8. Est elle venue à vélo ?

  9. « slurp…slurp…. »
    Extrait des discussions ….effectivement sans masques ni distance, pas mal pour des élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *