Abolition de l’esclavage, Jean-Marc Ayrault à Montceau

L’ancien Premier ministre sous Hollande assistera au festival OMB en mai prochain.

Elle arrive de Bondy (93), ville où elle est élue, adjointe au maire chargée des anciens combattants et du travail de mémoire. Aïssata Seck est aussi chef de projet de la fondation de l’abolition de l’esclavage, un sujet qui concerne ô combien Christiane Matos, son association Les amis des Antilles et le Festival Outre-Mer en Bourgogne, qui cette année fêtera son dixième anniversaire.

Sénégalaise d’origine, Aïssata Seck s’est battue notamment pour que les tirailleurs sénégalais obtiennent _ ceux qui la demandent _ la nationalité française. En avril 2017, le président François Hollande naturalisait vingt-huit d’entre eux qui avaient combattu en Indochine et en Algérie.

C’est encore François Hollande qui a initié la création de la Fondation dont le président sera sera Jean-Marc Ayrault. Sera car la fondation est en passe d’être créée. D’ici là, l’élue de Bondy ne manque jamais une occasion d’évoquer « cette fondation qui sera utile pour, aujourd’hui, vivre ensemble ».

Pourquoi y a-t-il des Noirs en France ? 

Elle aura aussi pour but, à ceux par exemple « qui demandent pourquoi il y a des Noirs en France, d’expliquer l’esclavage et la colonisation. C’est un moyen de lutter contre le racisme. La fondation doit créer les outils pour aborder ces sujets de manière pédagogique », assure-t-elle.

A Montceau-les-Mines, la chef de projet a trouvé deux interlocutrices, Jocelyne Buchalik, adjointe à la culture et Christiane Matos pour qui l’abolition de l’esclavage est en quelque sorte une seconde peau. « Il existe une émotion en Saône-et-Loire quand on connaît l’histoire et ceux qui ont participé à l’abolition », indique l’adjointe au maire.

Et le premier, est sans conteste Alphonse de Lamartine dont on célèbre le 150e anniversaire de sa mort (1790-1869). Il a été chef du gouvernement provisoire de la 2e République française, membre fondateur de la société française pour l’abolition de l’esclavage et signataire du décret du 27 avril 1848 qui abolit l’esclavage dans les colonies françaises.

Sur le tombeau de Lamartine

Aïssta Seck et Christiane Matos se rendent précisément ce jeudi 28 février 2019 à Saint-Point se recueillir en cette journée de commémoration, sur le tombeau de Lamartine.

Sans  Christiane Matos, il n’y aurait pas de festival OMB et de route des abolitions dans le département qui compte neuf villes aujourd’hui, Digoin, Cormatin, Toulon-sur-Arroux, Mâcon, Saint-Point, Paray-le-Monial, Cluny, Milly Lamartine et Charolles.

C’est donc tout naturellement que Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre et futur _ ou le sera-t-il ? _ président de la fondation de l’abolition de l’esclavage, « sera présent le samedi 4 mai 2019 à Montceau-les-Mines au deuxième jour du festival OMB » annonce Aïssata Seck.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *