•  

Violences faites aux femmes – Des faits en hausse en Saône-et-Loire

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES.

 

Bilan chiffré des violences faites aux femmes pendant le confinement – des faits en augmentation.

 

La période de confinement a été particulièrement révélatrice de faits de violences au sein du couple, avec notamment une augmentation des appels constatée sur la plateforme nationale du 3919.

 

Du 1er janvier au 1er septembre 2020, 659 femmes ont déposé plainte auprès des services de police ou unités de gendarmerie en Saône-et-Loire, soit en 8 mois l’équivalent de l’ensemble des dépôts de plainte de l’année 2019.

 

L’accueil de jour pour femmes victimes de violences intrafamiliales et la ligne d’écoute départementale a été sollicitée par 275 femmes pour la même période. L’accueil de jour pour femmes victimes de violences à Chalon-sur-Saône a été sollicité pour 162 femmes. 608 rendez-vous ont été pris et 487 effectivement réalisés.

 

En Saône-et-Loire, France Victimes a reçu 935 femmes victimes de violences du 1er janvier au 9 novembre 2020 (contre 747 pour l’année 2019, 623 en 2018, 447 en 2017, 345 en 2016). Ces femmes sont majoritairement des victimes de violences physiques.

 

Le Lieu d’Ecoute, d’Accueil et d’Orientation (LEAO) de Mâcon a reçu 41 femmes depuis janvier 2020.

Selon les statistiques de France victimes, en 2020, 732 femmes ont été victimes de violences physiques, 28 victimes de viols conjugaux, 84 de menace de mort, 48 de harcèlement et 37 de violences économiques. 6 femmes ont été victimes d’homicide ou tentative d’homicide.

Au 12 novembre 2020, 124 femmes font l’objet d’un suivi psychologique contre 84 en 2019. 

 

Réseaux d’aides aux victimes

 

En 2020, le département de Saône-et-Loire comptait 11 réseaux Violences Intra-Familiales (VIF) : Le Creusot, Montceau-les-Mines, Autun, Bourbon-Lancy, Tournus, Chalon-sur-Saône, Gueugnon, Cluny, Charolles, Mâcon MBA, Louhans. Quatre réseaux ont signé le contrat de mobilisation et de coordination des violences intrafamiliales, sexistes et sexuelles en 2019. Digoin devrait pouvoir signer début d’année 2021. Un travail est de plus engagé avec la communauté de communes de Saint Cyr Mère Boitier afin de mettre en place un réseau VIF.

 

Financement

 

Au titre des crédits « fonds Catherine », la Bourgogne-Franche-Comté a bénéficié de 69 648 euros de financement. La Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité (DRDFE) a financé 4 projets portés par des associations locales en Saône-et-Loire à hauteur de 8200 euros. Ces projets, en raison de la crise sanitaire, sont en phase de mise en place.

Réunions de bilan

 

Dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes et en raison de la crise sanitaire le préfet de Saône-et-Loire, Julien CHARLES a présidé ce mercredi 25 novembre une réunion en présence de Madame Battard vice-présidente du département der Saône-et-Loire, de Madame Marie-Lucie Hooker, Substitut du Procureur de la République de Chalon-sur-Saône, de Madame Lena Kremer, Substitut du Procureur de la République de Mâcon, des sous-préfets d’arrondissement, du Colonel Dard, commandant de groupement de gendarmerie, de Madame Kiehl-Redon, directrice départementale de la sécurité publique, de Madame Bibaut, directrice départementale de la cohésion sociale et de Madame Bonnot, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, Madame Agnès Raimondi, Représentante de l’association France Victimes.

 

Lors de cette instance les points suivants ont été abordés :

– les mesures d’après Grenelle et les engagements pris en Saône-et-Loire (hébergement, prise de plaintes à l’hôpital, bracelet électronique, téléphone grave danger…)

–  la présentation des chiffres de la police et de la gendarmerie pour l’année en cours

–  les VIF et la période de confinement du COVID 19

–  les projets du « fonds Catherine »

–  les postes ISCG (intervenants sociaux en Police/Gendarmerie).

 

Les services de l’Etat et leurs partenaires sont pleinement mobilisés contre les violences faites aux femmes en Saône-et-Loire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *