Vaccination – Les critiques du parti communiste français

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

Bassin minier : vaccination « escargot » (suite)

La vaccination contre la Covid-19 a débuté le lundi 18 janvier à l’Embarcadère de Montceau-les-Mines. Depuis il est très, très difficile de s’inscrire par téléphone ou sur Doctolib laissant des nombreuses personnes de plus de 75 ans dans l’incertitude et l’angoisse. Pire, début mars la préfecture de Saône-et-Loire a annoncé la suspension de la prise de rendez-vous. Elle précise que la prise de rendez-vous reprendra lorsque le volume de doses de vaccin pour mois d’avril sera notifié par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté. Pourquoi les doses de vaccin se font rares ? Le laboratoire américain commercialisant le vaccin Pfizer-BioNTech vendu à l’origine pour cinq doses, en facturera désormais six aux pays européens. Estimant que le résidu au fond des flacons compterait pour une dose de plus, le laboratoire a diminué de 20% ses livraisons !

L’accès aux vaccins et aux traitements doit être garanti pour toutes et tous

Le Parti de la Gauche Européenne (PGE) se félicite de l’Initiative Citoyenne Européenne «Pas de profit sur la pandémie» et soutiendra cette campagne cruciale pour un accès sûr aux traitements et aux vaccins pour toutes et tous en Europe. Le droit aux soins de santé ne peut être gagné que grâce à un effort plus grand visant à construire une Europe plus démocratique, avec un système de santé géré dans l’intérêt des citoyens · ne · s, et non dans les intérêts des grandes sociétés pharmaceutiques. Ce ne sont pas les communiqués de presse ni les prévisions des bénéfices qui fournissent des vaccins aux citoyens. Face à l’augmentation du nombre de morts dû à la Covid-19, les gouvernements doivent lever les droits de propriété intellectuelle pour augmenter la production et sauver des vies. L’accès aux vaccins et aux traitements doit être garanti pour toutes et tous, en Europe et dans le monde. Et ce n’est possible qu’en levant les restrictions de propriété intellectuelle pour augmenter massivement la production. Une telle démarche a indiqué une rupture radicale avec la logique néolibérale, qui n’a pas réussi à apporter des solutions aux crises sociales et sanitaires.

La Commission européenne a échoué dans sa stratégie visant à garantir une distribution équitable et efficace des vaccins. La Commission doit être tenue responsable de la baisse de la production et de l’approvisionnement. Mais c’est impossible car les niveaux minimaux de transparence ne sont pas atteints. Au lieu de cela, elle a choisi de protéger les bénéfices des sociétés pharmaceutiques et de ne pas divulguer au public les informations clés des contrats avec les fournisseurs de vaccins. Des vaccins efficaces contre la Covid-19 n’auraient jamais été possibles sans un investissement public massif dans la recherche, à la fois avant et pendant la pandémie Il est temps d’empêcher les grandes sociétés pharmaceutiques de profiter de la stratégie de vaccination. Une menace collective nécessite une réponse collective et non des profits privés. (Heinz Bierbaum, Président du PGE)

4 commentaires

  1. Mensonge, je viens d’avoir un rdvpour mes parents, 86 et 88 ans pour le 15 mars sur doctolib. Il faut smplement prendre le temps de se connecter, on est pas comme dans les grandes surfaces au rayon charcuterie, ou onprend un ticket et lorsqu’ils annoncent le 72, onmeut avoir deuxtrancbes de pate croute. Il faut realiste avant de parler de profit, meme s’ils existent, on ne peut pas produire plus que peut faire la production. Je peux pas fournir 500 baguettes de pain, si je peux en fabriquer que 50. A lors arrete cette polémique debile !

  2. C’est quand même incroyable que des partis soi-disant reconnu ne s’informent pas mieux et ne tentent de DESINFORMER les lecteurs . La Commission Européenne ne peut être responsable des approvisionnements , c’est la production des laboratoires (même ceux en Russie ou en Chine qui sont à flux tendus ) .
    Pour ce qui est de la vaccination , tous les pays européens sont pratiquement au même niveau de vaccination en pourcentage ; la France étant le 12ème pays en termes de doses de vaccins administrées .Pour le monde entier , le taux de vaccination est de 4% ; vos amis Russes qui eux ont leur vaccin sont actuellement à un taux de 3,5% de personnes pour 8% environ dans l’UE.
    L’information biaisée perpétuelle est franchement très pénible et ne fait que discréditée leur auteur.

    • étonnant de votre part, Mr Républicain, de faire l’apologie de la médiocrité. Si j’ai bien compris votre pensée, on n’est pas plus mal que si on était pire.
      Moi, il y a quand même un truc qui m’inquiète vraiment.
      Il n’y a pas de seconde vague du premier virus mais bien plusieurs épidémies qui se succèdent avec de nouveaux virus mutants avec leurs propres caractéristiques notamment et ce qui est dommageable avec une plus longue période où le malade est contagieux.
      Depuis un an et demi avons nous plus de lits disponibles dans nos hôpitaux, plus de personnel soignant ? Que nenni ! Nous en avons moins. Par contre, merci de souligner le fait que les labos sont à flux tendu un peu partout dans le monde. Raison de plus pour veiller à notre indépendance sanitaire au plan National.
      Il y a 1/2 siècle lorsque j’étais à l’Université, on parlait déjà de la gestion des stocks en flux tendus. Il faut dire qu’à l’époque l’impôt sur les sociétés était de 50% et que sans entrer dans le détail, le stock en comptabilité entre à l’actif du bilan et génère donc des produits (bénéfices) ou des charges (pertes) passibles de l’impôt (par le compte d’exploitation variation de stock)
      Sans m’opposer à une gestion raisonnable des stocks, à l’époque j’avais souligné les limites d’une gestion en flux tendu trop rigoureuse.
      Hélas, 50 ans après , l’actualité me donne raison. La mondialisation, que je n’avais pas envisagée aussi rapide et avec une telle ampleur empire les choses. D’abord on le constate au plan sanitaire. Déforestation massive qui met des animaux sauvages au contact des humains, élevage intensif et concentrationnaire, circulation rapide et effrénée des populations le plus souvent pour des motifs qui auraient semblé futiles à nos parents ou grand-parents sont autant de motifs à nous tenir prêts à des crises sanitaires futures diverses et variées. Il est donc URGENT de réagir à la fois sur les conséquences de cette situation mais aussi et peut-être surtout sur ses causes.
      Cette histoire de flux tendu a d’ailleurs d’autres conséquences au plan économique. Je me souviens, il y a une dizaine d’année d’avoir discuté avec un jeune cadre dynamique d’un sous traitant de Renault et qui se ventait tout fier d’avoir fait gagner à sa société par véhicule 2€ (frais de transport déduits) en faisant fabriquer une pièce de direction (je crois) au Brésil. Il est clair que sur des millions de véhicules, cela fait une belle plus value pour les grands actionnaires mais les acheteurs de véhicules Dacia en ont-ils vu la couleur ? Combien de fuel pour les bateaux transbordeurs parti en fumée ? On marche sur la tête.
      De plus, au regard de la crise sanitaire, comme toute la production est dorénavant saucissonnée, il suffit qu’un seul maillon de la chaîne fasse défaut pour qu’elle s’arrête. Cela s’appelle un goulot d’étranglement selon la méthode PERT d’origine Anglo saxonne (pas communiste Lol) et qui a fait ses preuves.
      Pour résumer, je vous dirai que la mondialisation nous rend fragile au plan écologique, sanitaire, économique et social.
      Et ça ne s’arrange pas avec tous les traités commerciaux signés à la sauvette sans consultation des citoyens.
      Pas simple le problème mais il faudra bien qu’à un moment les politiques de toutes les Nations reprennent la main pour réguler la démographie, l’exploitation des ressources, les émissions de polluants etc. Il en va de la survie de notre espèce. Les insectes et les tous petits mammifères s’adapteront comme ils ont déjà su le faire et notre planète survivra.mais ce serait dommage que les générations futures ne puissent pas en profiter.
      A ceux qui seraient découragés, je veux rappeler que l’esclavage qui était un fait historique admis depuis des millénaires n’est plus que marginal. Que le mur de Berlin est tombé soudainement à la surprise générale, que l’apartheid a été aboli (même s’il y a encore des discriminations y compris en France). Non, l’histoire n’est pas écrite. Ce sont les peuples qui en décident. Par les urnes nous oui NOUS, peuple de France auront en 2012 l’occasion de réécrire l’histoire pour un vrai changement..
      Ne manquons pas ce rendez vous…

    • MONSIEUR Républiqu’un, vous dénoncez à mots couverts et sans le citer le parti communiste. Je l’ai dénoncé aussi sans doute bien avant vous et avec force et raisons quand la direction du PCF de l’époque restait muette au printemps de Prague en 1969 et qu’un certain Jan Palach de ma génération (20 ans) s’immolait devant la répression des chars soviétiques. Je ne l’ai jamais oublié croyez moi.
      Mais il faut vous réveiller, ces temps là sont révolus. Vous ne ferez plus peur à qui que ce soit en invoquant le sigle PCF. On est en 2021. Il y a plus de 30 ans que je côtoie des militants communistes au fil des manifestations quand je juge qu’elles sont justifiées. Je n’en ai jamais vu aucun avec un couteau entre les dents selon certaines caricatures désuètes. Ce sont dans leur immense majorité de braves gens épris de justice sociale et qui ont au moins la citoyenneté de s’investir et de voter.
      Franchement, pour moi, vous êtes plus à plaindre qu’à blâmer quand vous vous abaissez en utilisant de tels arguments totalement passéistes..Je sais, vous soutenez Mr Macron et il est difficile de défendre l’indéfendable.mais je pense que vous valez bien mieux que cela et que vous êtes capable de regarder les choses en face.
      Combien de mutilés, gazés, chez les gilets jaunes ? Combien de promesses non tenues ? Combien de mensonges ? Combien d’ordonnances qui rendent le petit peuple malade ? Combien de campagnes de communication et d’effets d’annonce spectaculaires qui se révèlent minimalistes ? C’est ça la justice sociale, le souci de démocratie promis par le candidat Macron aux électeurs avant les Présidentielles ? Prenez le temps de la réflexion, et revenez nous, tout frais, tout neuf avec de vrais arguments. Les lecteurs, croyez moi, apprécieront.
      Cordialement.
      . .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *