Un premier essai – Lili parle avec ses mots de la guerre en Ukraine

Lili s’est essayé à la poésie. Une façon de dire combien la guerre en Ukraine ne laisse personne indifférent. La poésie est une forme d’expression qui ouvre les portes aux penseurs, à ceux qui sont soucieux de la beauté des mots même quand l’actualité fait prendre conscience de la dureté des maux.

Les poètes sont des créateurs, ils cultivent le chant de l’âme et sont même engagés. Lili évoque des images. A vous de les voir.

Là-bas et ici

Là-bas, dans la plaine immense,
Le tonnerre rythme la cadence.
Là-bas, l’hiver fait de la résistance.
Là-bas, on attend le printemps avec impatience.

 

Là-bas, les corps ont froid,
Là-bas, les ventres ont faim,
Là-bas, les yeux sont chagrins,
Là-bas, les cœurs se noient.

 

Mais ici, on n’entend pas le bruit du tonnerre,
On ne voit pas les zigzags des éclairs,
Les ventres ne sont pas en colère,
Et les amours vivent d’eau claire.

 

Et pourtant, seulement 3 h d’avion, je crois,
Séparent ici de là-bas.
Et pourtant, le vent qui se lève dans la plaine, là-bas,
Vient jusqu’ici pour jeter un froid.

 

Alors, si nous ne voulons pas que notre ici
Ne se transforme en là-bas,
Nous devons agir comme des amis
Et non pas comme des scélérats.

 

Nous devons être tolérants, prévenants
Avec les peuples de la Terre entière.
Mais nous devons refuser la misère et la guerre.
Nous devons éliminer la haine du monde vivant.

 

Lili

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.