Toulon-sur-Arroux – Y’a pas la mer mais y’a Etienne Durot

Peut-être l’aurez-vous reconnu, il a tourné notamment dans un épisode de Louis la brocante, « j’étais le neveu de Victor Lanoux » précise-t-il.

Etienne Durot, avant de faire parfois l’acteur, est surtout comédien. Comme ses copains, il a fait le conservatoire d’art dramatique à Paris. Et comme ses copains, le voici embarqué dans l’aventure de Y’a pas la mer.

A Toulon-sur-Arroux, il est chez lui. Normal, il est né au Creusot il y a 33 ans et « j’ai grandi à Toulon à partir de l’âge de 6 ans ». A 18 ans, arrive l’heure  de lâcher les amarres et de monter à Paris, direction le cours Florent avant le conservatoire. La voie est tracée.

Comédien, est-ce un métier ? « Ce n’est pas simple de le faire comprendre aux gens, pour eux c’est plus un divertissement ou du théâtre amateur ».

La faute à une professeure de français croisée au lycée Camille Claudel à Digoin en première. C’est le déclic. « Elle m’a envoyé à la compagnie Golmus à Montceau-les-Mines » raconte Etienne Durot.

Paris, les tournées avec des compagnies _ il en fait toujours au moins une dans l’année _ et,un jour, retour à la case départ. « En 2005 avec Julie, elle est parisienne, nous créons la compagnie Cipango à Toulon-sur-Arroux pour défendre le théâtre dans le milieu rural ». Ils travaillent avec l’ARC au Creusot, vont dans les écoles, les collèges, les lycées, ils prêchent la bonne parole, donne goût des belles paroles aux élèves.

Etienne Durot sort du conservatoire en 2013, habite désormais à Montmort. Non le théâtre en milieu rural n’est pas mort.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *