Témoignage – Séverine et Kévin ont tout tenté pour sauver le petit Anis

Témoignage d’un couple hors norme par Sabrina.
« Même la maison en feu, les parents y rentrent et continuent d’appeler leur fils. Ils ne veulent pas sortir sans lui »

« Nous sommes lundi 19 novembre. Il est environ 22h40 lorsque Séverine 33 ans et Kevin 25 ans passent en voiture devant la maison incendiée. Séverine alerte Kevin qu’elle voit de grosses fumées noires sortir d’une maison. Elle s’arrête subitement puis Kevin s’empresse d’intervenir.
Il court, il enjambe le mur extérieur puis pousse la porte d’entrée. Stupéfait, il voit une famille paniquée dans le noir complet et d’énormes fumées noires à l’étage. L’électricité est coupée. Le couple et leur fille se trouvent sur les hautes marches de l’escalier hurlant le nom d’Anis.

Lorsqu’Anis cria: « maman il y a le feu », il a aussitôt perdu connaissance. Mais cette famille ne le sait pas encore. Quand elle s’apperçoit qu’il n’a pas suivi sa sœur, elle se met à hurler son nom. Anis est prit au piège à l’étage.

À ce moment-là, Kevin réagit de suite. Il monte l’escalier afin de récupèrer la jeune fille. Il l’a confie à Séverine qui est devant la maison puis il fait sortir les parents totalement terrorisés. La famille ne cesse d’appeler Anis. Une fois le papa dehors, il reprend ses esprits et retourne aussitôt dans sa maison afin d’aider Kevin à éteindre le feu avec des seaux d’eau. Cest alors qu’arrive le voisin pour prêter main-forte. La maman et sa fille pleurent et continuent de crier le nom d’Anis. Elle sont apeurées et toutes tremblantes. Séverine décide alors de préserver cette jeune fille. Elle l’éloigne de ce drame horrible. Elle montent toutes les deux dans la voiture et s’éloignent de quelques mètres. Pendant ce temps, Kevin decide de trouver Anis. Il monte pour casser la cloison de la chambre du petit. Il réussit à faire un trou mais la pièce est noire de fumée. Il est impossible de voir Anis. Les flammes avancent à grands pas, Kevin doit retrousser chemin.
« Les flammes ont été plus vite que moi » me dit-il. Les parents continuent d’hurler le prénom de leur fils. Le voisin apporte une échelle, le papa et lui tentent de grimper mais ça sera trop court. Ils utilisent le tuyau d’arrosage mais ça ne sera pas suffisant. La maman cherche de partout son fils. À l’intérieur, à l’extérieur, elle crie: « Anis ! Anis !… »
Severine me dit: « même la maison en feu, les parents y rentrent et continuent d’appeler leur fils. Ils ne veulent pas sortir sans lui »
Puis les pompiers arrivent…

Nous serons plus tard qu’Anis a déjà inhalé cette monstrueuse fumée noire dans son sommeil et que ses poumons ne pouvaient pas supporter cela plus de cinq minutes. Anis a donc trouvé la force d’alerter sa famille avant de perdre connaissance. Il a trouvé la force de sauver sa famille mais pas sa vie.
Quelques jours après ce drame, je tiens à rendre hommage à cette famille définitivement meurtrie. Je tiens à leur transmettre mes sincères condoléances.
Je tiens à vous dire que même si rien ne pourra ramener Anis, ni notre soutien, ni même cette magnifique cagnotte, il faut garder à l’esprit que vous avez tous fait pour le sauver.
Ce n’est pas de votre faute!
Je souhaite egalement remercier Severine et Kevin pour leur acte héroïque. En faisant preuve de courage, vous avez aidé une famille seule face à ce feu. Vous êtes un exemple pour chacun d’entre nous!
Je remercie aussi les pompiers qui ont tout tenté pour sauver cet enfant. Merci à celui qui, au péril de sa vie, a réussi à rendre Anis à sa famille.
À vous tous présent ce soir-là, sachez qu’avec des « si » on pourrait changer le monde. Chacun de vous a fait ce qu’il pouvait.
Quand c’est l’Heure, c’est l’Heure. Nous n’avons aucun pouvoir la dessus. La mort n’a aucun âge, aucune race, aucune religion, aucun rang social. Nous sommes tous égaux face à elle.
À tous ceux qui ont connu ce garcon, sachez que vous avez côtoyé un ange.
Anis continuera à vivre dans nos cœurs. »
Sabrina.
Page Facebook : « Ensemble pour la famille d’Anis »
https://www.leetchi.com/fr/Cagnotte/44295878/8ac62af2

NDLR: nous aurions souhaité rencontré ce jeune couple, cela n’a pas été possible. Ce témoignage a été recueilli par Sabrina à qui la famille d’Anis fait toute confiance.

Nous vous livrons le texte tel que nous l’avons reçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *