•  

Télétravailler et garder les enfants, un mauvais ménage pour la CGT

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

« Non, on ne peut pas télétravailler

en gardant ses enfants ! »

Pour mémoire, le gouvernement a annoncé le 10 septembre, le dispositif mis en place en cas d’absence pour garde d’enfants, du fait d’une fermeture de crèche, de classe, d’école ou d’un enfant considéré comme cas contact. Un des deux parents pourra être indemnisé, via le chômage partiel pour les salarié-es du secteur privé.
Rappelons que ce dispositif ne leur garantit que 84% du salaire net. Les parents concernés – et d’abord les mères qui sont les premières à s’arrêter en cas de maladie – verront donc leur salaire fortement impacté.
Le gouvernement exclut du dispositif les salarié-es qui ont la possibilité de télétravailler, les obligeant à cumuler garde d’enfants et travail à domicile, de fait de manière dégradée.
Comment peut-on considérer qu’il est possible de garder ses enfants tout en télétravaillant sans risque pour les conditions de vie et de travail ?
Une étude récemment menée par l’Ugict* CGT pendant le confinement a de plus montré que 50% des mères en télétravail devaient consacrer plus de 4 heures supplémentaires à s’occuper de leurs enfants. Les femmes, dont les salaires sont déjà inférieurs de 26% en moyenne par rapport à ceux des hommes, seront donc une nouvelle fois les premières victimes de cette
mesure.
Il est urgent que le télétravail soit mieux encadré. La CGT portera cette exigence dans les futures négociations pour gagner des droits nouveaux, au regard des évolutions du monde du travail !

Ugict* : Union Générale des Ingénieurs, Cadres, Techniciens et Agents de Maîtrise – CGT

Un commentaire

  1. Mesdames et Messieurs des syndicats,

    Vous oubliez qu’en plus, les parents ont joué le rôle
    D’enseignant.
    Je lis vos contestations, je cherche vos propositions
    Pour améliorer la qualité de vie des travailleurs à domicile.
    Je n’en vois pas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *