SNCF Réseau – Entre Montceau et Montchanin, opération coup de poing

En gare de Montceau-les-Mines.

Opération coup de poing comme l’indique la brochure distribuée aux riverains les plus proches des différents chantiers ou travaux menés à un train d’enfer sur la ligne entre les gares de Montceau-les-Mines et Montchanin, qu’importe. La ligne de chemin de fer est l’objet depuis ce lundi 25 juillet et jusqu’au 26 août 2022 d’importants travaux dans le cadre du programme de modernisation du réseau.

Ces travaux se montent à 2.4 M € cofinancés par l’Etat et la Région Bourgogne – Franche-Comté sachant que chaque année, 100 M € sont consacrés à la maintenance et qu’en 2022, Sncf Réseau va réaliser 307 M € de travaux en BFC dont 123 M € financés par l’Etat, la Région et l’Union Européenne.

Forcément, du 25 juillet au 26 août 2022, aucun train ne circule, alors les voyageurs sont appelés à prendre des autocars durant cette période. Pas vraiment le choix à moins de faire du stop ou faire appel à BlaBlaCar surtout que ces travaux impactent la ligne Dijon – Paray-le-Monial. Les trajets Montchanin – Paray et Montchanin – Chalon-sur-Saône se font en bus comme il est indiqué en gare de Montchanin. Il en va de même pour Montceau – Paray.

Avec la hausse du coût du carburant, le train redevient un moyen alternatif aux déplacements. A condition que les TER partent et arrivent à l’heure d’où la modernisation des voies.

J.B.

 

7 commentaires :

  1. Par contre, les horaires des bus de substitution personne n’ en parle.
    Arrivée à Dijon, vers les 10h, je ne vois pas quel employeur accepterait ça. Tout le monde n’ est pas en vacances au mois d’ août, il ne reste plus qu’ à se démerder.

    • On a trouvé le ou la «  pas content » du jour .

      • Il y a de quoi non quand même ?

        • Ben non, car comme pour TOUT (maisons, routes, usines….), des travaux réguliers de maintenance sont nécessaires si on ne veut pas se plaindre ensuite que tout périclite et s’abîme. On ne peut pas tout avoir car les travaux ne peuvent pas se faire par magie sans altérer la circulation, question de physique de la réalité des objets.
          En revanche, il serait sans doute bon un jour de profiter d’une phase de travaux pour électrifier la ligne, gage de modernisation encore plus pérenne et de gain de vitesse.

          • Je ne critique le fait d’ entretenir les infrastructures. Elles en ont bien besoin.
            C’ est l’ horaire du bus de substitution qui pose un problème. Pourquoi ne pas le mettre plus tôt, pour permettre aux gens qui travaillent de l’ emprunter ? Comme ça, on doit prendre la bagnole.

  2. Là Coronis, nous sommes parfaitement d’accord
    L’offre de transport en commun public est…. Famélique
    D’où l’importance de bien préciser sa pensée

    • Pardon d’écrire bien tardivement, la pensée suit des méandres bien mystérieux dans le temps entre mémoire, jugement rétroactif et précision…..
      Je dois préciser moi-même qu’un seul bus de remplacement est en effet bien maigre, car un bus va par définition moins vite qu’un train. (à noter en passant la « curiosité » des arrêts Galuzot et Blanzy sachant que passent des bus urbains (qui pourraient être eux aussi plus nombreux)…..) (penser à la colonne vertébrale et ses ramifications pour établir une offre de transports optimale)
      J’ai trouvé un plan B : bus matinal départemental jusqu’à Chalon-sur-Saône (1 heure), puis train Chalon-Dijon où les trajets sont beaucoup plus nombreux et rapides (certes un peu plus long (quoique) et un peu plus cher (quoique car le prix du ticket de bus est vraiment modique) que Montceau-Dijon direct, mais surtout beaucoup plus fluides (quasiment aucun arrêts intermédiaires et 2×2 voies presque tout le long pour le bus, juste un petit détour par la gare TGV) en attendant la fin des travaux)
      À noter que des cadencements de trains toutes les deux heures en gare de Montceau sont déjà un net progrès en regard d’une autre époque avec en sus le véritable tour de génie (sincèrement sans aucune ironie) des correspondances à Montchanin quand tous les trains se retrouvent en même temps pour partir vers toutes les destinations (colonne vertébrale), mais je maintiens le « bien insuffisant » en regard des besoins écologiques nécessaires en rapport à notre monde social très dispersé….. (familles, travail). Il faudrait des trains toutes les 30 à 45 mn!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.