Sanvignes – Heureux qui comme les Galipotes ont refait le boeuf musical

Malgré dix mois d’absence, ce vendredi 2 juillet 2021 est à marquer d’une pierre blanche. Comme si de rien n’était, ils sont tous revenus. Fabiola Giorgi, la présidente de l’Abreuv’Art des Galipotes n’en revenait pas. « C’est un succès » disait-elle avec un très large sourire.

Elle pouvait car la crainte que la population se détourne du boeuf musical était bien réelle. Pendant ces longs mois où rien ne se passait, où chacun avait commencer à prendre l’habitude justement de ne rien faire, où la liberté se résumait à porter le masque, à travailler et rester chez soi, reprendre la direction de la Trèche à Sanvignes s’apparentait à une odyssée.

Mais dès l’annonce du retour du boeuf musical programmé le 2 juillet, la nouvelle s’est très vite propagée. Dans le Bassin minier, on piaffait d’impatience. Il n’a pas fallu beaucoup insister auprès des inconditionnels du boeuf pour les faire revenir.

Seule contrainte mais en était-ce une ? il s’est déroulé en plein air dans la cour et sous le préau de la Trèche. Pas de pluie ni d’orage, les conditions furent parfaites pour accueillir un public ravi de se retrouver après une si longue absence.

Personne n’avait perdu ses habitudes. Tous prirent un plaisir énorme à partager ses petits instants de bonheur et même à déguster une pizza cuite au feu de bois dans le four qui, lui aussi, en cette occasion, a repris du service.

Si tout va bien, le prochain boeuf musical aura lieu en septembre. On croise les doigts.

Ce vendredi soir, c’était « À l’amitié, l’amour, la joie, on a fêté nos retrouvailles ».

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Une soirée juste magnifique qui fait du bien MERCI à tous les participants et à très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *