Santé – L’USD CGT inquiète pour l’avenir de la maternité d’Autun

Communiqué de L’USD CGT Santé Action Sociale 71.

 

Suite au rapport de l’IGAS, l’USD CGT Santé et Action Sociale a souhaité rencontrer Monsieur le Directeur du GHT, Monsieur le Président du Conseil de Surveillance d’Autun et Monsieur le Député de la circonscription. Malgré notre sollicitation, Monsieur le Député n’a pas répondu. La CGT n’a pas la même interprétation de ce rapport que ses interlocuteurs.
L’USD CGT Santé est particulièrement inquiète pour l’avenir des établissements du GHT nord, et notamment pour la maternité du Centre Hospitalier d’Autun. Rappelons également qu’il est inscrit dans le Plan Régional de Santé la fermeture d’une maternité en Saône et Loire, celle d’Autun ou le Creusot. Cet établissement (Le Creusot) est sensé participer à la continuité des soins mais ne joue pas totalement son rôle. Il est utile d’avoir en mémoire que la dette de l’Hôtel Dieu a été effacée comme par magie suite au rachat par SOS santé, au préjudice du Centre Hospitalier de Montceau. Il est important de connaitre le passé et le contexte pour comprendre la situation actuelle.
La CGT réitère son positionnement : cette maternité est utile pour répondre aux besoins de la population d’une part et d’autre part la CGT ne peut valider la remise en question de l’activité de cette maternité sous prétexte d’une injonction financière.
La situation du CH d’Autun est préoccupante, celle de Montceau ne le serait-elle pas tout autant ?
La CGT n’a eu de cesse de dénoncer les politiques de santé depuis des décennies. Nous sommes en 2022 au pied du mur au sein du GHT Nord Saône et Loire. La CGT n’est nullement responsable du manque d’attractivité dans nos établissements concernant les médecins et le personnel contrairement à ce qui peut être reproché. La CGT n’a pas signé le Ségur qui n’a rien solutionné la fuite du personnel, les conditions de travail devenant plus qu’usantes physiquement et mentalement.

Un commentaire :

  1. Cette formation syndicale ne va certes pas valider le rapport IGAS, mais elle ferait bien de revoir ses arguments d’un autre temps. Autun et ses alentours ne font que perdre des emplois, ni le thêatre romain ni la cathédrale St Lazare vont encourager l’activité économique . Le « Bien Vivre Vieux « dans l’Autunois étant le fer de lance, quelle pertinence de conserver une maternité de moins de 200 accouchements par an?
    Il faut fermer ce service de naissance à Autun et composer avec le Creusot qui dispose de compétences reconnues. Des millions d’Euros seront économisés..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.