Saint-Vallier – Conseil municipal, c’était au théâtre ce soir

Au lendemain des élections départementales et régionales, Saint-Vallier a immédiatement enchaîné avec un conseil municipal qui s’est tenu ce mercredi soir à la salle Raymond Devos avec le retour du public et une nouvelle disposition des élus qui ressemblait enfin à un hémicycle qu’à une salle de classe.

Ce conseil municipal ne présentait pas un ordre du jour particulièrement propice à provoquer des réactions en chaîne entre la majorité et les oppositions. Et pourtant, nous eûmes droit à de belles empoignades et ripostes de part et d’autre. Une sorte de comédie légère parsemées d’airs populaires à laquelle manquait les portes qui claquent, un mari trompé, les rires et les applaudissements du public. Voilà comment Mathilde  Witkowski a connu son baptême du feu pour son premier conseil municipal dans les rangs de l’opposition « Saint-Vallier, un nouveau souffle, une nouvelle ère » suite à la démission de Laurent Hurtel.

Le Rassemblement National divise

Déjà, dans un premier temps, Christophe Dumont, premier adjoint, au nom du groupe de la majorité, revient sur les élections départementales qui a vu la victoire de Viviane Perrin et Alain Philibert et retient que sur le canton de Saint-Vallier, l’extrême droite réalise 32% sans avoir fait campagne ni proposé de programme. « Sans Viviane Perrin et Alain Philibert, le canton aurait pu basculer à l’extrême droite » avance-t-il.

Cette analyse déplaît à Rafael Freniche, candidat devancé par le RN au premier tour, « c’est une mauvaise interprétation » même si, reconnaît-il, « notre électorat s’est réfugié au Rassemblement National ».

« Le RN n’a pas progressé, il stagne » se défend Alain Philibert qui met exergue la tranche d’âge 18 – 35 ans qui n’a pas voté. Il soumet alors l’idée « d’aller dans les écoles expliquer les compétences des collectivités ». Mais il ne peut s’empêcher de glisser une vérité à ses adversaires et élus du conseil municipal, Sandrine Lonak et Rafael Freniche. « Malgré le soutien d’André Accary, vous êtes le seul binôme qui n’a pas été sélectionné pour le second tour. C’est gênant quand on arrive derrière le RN ».

Sandrine Lonak tente de prendre la parole, Alain Philibert la lui coupe. « Je ne peux même pas répondre quand on parle de moi et défendre André Accary », lance-t-elle. Quand le maire conclut, personne ne reprend la parole, c’est la règle et pas seulement à Saint-Vallier.

Alors qu’il est question de désigner un nouveau membre dans les commissions 2 et 4 (sport, vie associative et travaux), en l’occurrence Mathilde Witkowski, l’opposition « la vraie gauche de proximité », rentre en scène avec David Swiatek qui soulève une épineuse réflexion en direction du maire. « Vous avez lu la lettre de démission de Laurent Hurtel et pas celle Rémy Vaillot (il a démissionné le 1er février 2021) ».

Swiatek contre Philibert

« Mais j’étais absent » répond Alain Philibert. « Je n’ai pas lu son courrier, il n’y a pas d’explication » précise Christophe Dumont qui assurait l’intérim.

Cette affaire de démission et sans oublier que David Swiatek et Daniel Laroze ont perdu leurs délégations, firent grand bruit à Saint-Vallier.  Philibert malade à cette époque, relance la polémique. « Certains n’avaient déjà enterré ».

David Swiatek : « C’est odieux, c’est faux ! »

Alain Philibert : « Je maintiens ce que j’ai dit. J’ai les écrits ».

Denis Beaudot : « Vous lisez la lettre d’Hurtel pas celle de Vaillot, ça me fait rigoler ».

Diantre, le monde politique est impitoyable.

De courrier, le sujet revient en fin de conseil dans les questions diverses, toujours avec David Swiatek qui veut connaître le contenu de celui adressé au maire par Françoise Saborin et qui aurait entraîné la perte de sa délégation aux sports.

« C’est un document interne qui ne regarde que le maire et je vous assure que ce courrier n’est pas la cause de votre perte de délégation. La commission a eu lieu le 21 janvier et vous avez reçu votre lettre le lendemain. Je vous le dis, si nous en sommes arrivés là, c’est à cause de choses malhonnêtes qui se sont tramées dans mon dos. Vous n’avez enterré, mené la vie dure à Christophe Dumont. C’est indigne. Quand je n’ai plus confiance, je n’ai plus confiance. Pour moi, l’affaire est classée ».

Le maire rapporte encore le rendez-vous manqué avec David Swiatek le 8 avril dernier. « Au dernier moment vous faites savoir que vous n’avez plus rien à me dire. J’ai perdu mon temps ».

« Mais ce n’est pas classé du tout. Je vous demande d’apporter des preuves sérieuses, alors peut-être devrais-je passer par un autre recours » s’obstine David Swiatek.

« C’est terminé », ajoute exaspéré Alain Philibert.

Ils ont du caractère

Entre temps, majorité et opposition (Denis Beaudot) vont se prendre la tête sur le nombre de caractères dans l’espace d’expression réservé à chaque groupe dans le bulletin d’information municipal. Un sujet d’une importance capitale dans la vie au quotidien des habitants de Saint-Vallier, évidemment.

Auparavant, la majorité avait droit à 2500 caractères et l’opposition à 2000. Aujourd’hui, l’opposition forme deux groupes, alors c’est 1000 caractères chacun d’où le tôlé de Rafael Freniche et Denis Beaudot, « la répartition est inadmissible, je demande qu’on ajourne ce point » soumet ce dernier. « J’ai six conseillers et j’ai autant de caractères que le groupe où ils sont deux ».

On vous l’a fait courte…

Sur quatre heures de conseil municipal, bien la moitié a donné lieu à ces échanges épiques alors qu’il aurait sans doute mieux valu expliquer pourquoi dans l’opération  « chèques cadeaux » seulement 17 commerçants participent sur 60. Il sera toujours temps aussi de mettre en avant la mise en place de deux contrats d’apprentissage à la ville.

C’était au théâtre ce soir.

Jean Bernard

 

 

14 commentaires

  1. Bonjour à tous, présente hier soir au conseil municipal, j invite la population à assister à ces événements. Je suis écoeurée de constater les attitudes des 2 oppositions, fondées sur des polémiques enfantines. Je pense que l heure est grave. Comment voulez vous que les jeunes aient envie de s investir après avoir vu ça ? Une différence m a frappé, c est que la plupart des débats ( Mr swiatek, laroze, beaudot, freniche) ne sont que leur soucis personnels. Amis valloiriens , venez constater par vous même ! Ces gens là ne comprennent pas qu’ ils doivent travailler pour la population. Heureusement qu’ ils ne sont que conseillers et qu’ ils ne perçoivent aucun centimes des contribuables. Ça me ferait mal de savoir que mon argent sert à payer ces gens là. Ça me fait peur pour l avenir. Mr PHILIBERT, merci d être encore là. J aimerais mettre en avant votre courage et patience face à ces (…) prétentieux et (…) ! Je m étais dis  » pourquoi continuez vous? », maintenant j ai ma réponse. Sans vous et votre équipe, st vallier serait vraiment en danger! Merci

    • Silence...ça coince

      Madame, vous avez quitté la séance avant la fin….
      Les oppositions doivent elles se conduire comme les élus de la majorité ? Nous ne connaissons pas le son de la voix de certains élus !
      Peut être que les propos des oppositions vous semblent enfantins néanmoins refuser un droit de réponse, refuser d’ajourner un point et de prendre le temps de réfléchir à une a une solution, lancer des invectives à l’opposition vous appelez ça comment ?
      Mr le Maire est votre idole et vous le défendrez toujours très bien mais ne reprochez pas aux oppositions de se défendre combien même les motifs ne vous conviennent pas

  2. Pitoyable Mr swiatek, pitoyable . Jadis toujours derrière les bottes de Mr le maire ,aujourd’hui cul et chemise avec beaudot . Aucune valeur ,rien, que des histoires ,des polémiques, des problèmes. Aucune parole constructive pour la population , seulement des: pourquoi j ai été viré ? Pourquoi je touche plus de sous? Et ça ça rêve de nous gouverner ? Nan mais au secours!!!!!!!

  3. Les trois cous ont été frappés à première vue puis les acteurs est actrice sont entré sur scène.

    J’ai l’impression que Mr Philibert devient de plus en plus aigrie avec le temps.

    À quoi cela sert-il de faire un conseil municipal si la liberté de parole est très restreints?

  4. Vous vous posez encore la question pourquoi la jeunesse ne se déplace plus pour voter ?
    Sérieusement depuis plus d un an vous avez vu le niveau de vos conseils municipaux ?
    Majorité et opposition il n n’y a qu un seul mot qui me vient à l esprit: PATHÉTIQUE !

  5. Enfin, I une vrai opposition des questions sur l axesibilte pour les transports, les bâtiments etc de plus des questions sur le projet de la salle de judo, et oui Mr swiatek et Mr Laroze veulent avoir connaissance des faits qui leur sont reprocher et bien rien, bravo messieurs pour votre courage vive la gauche de proximité.

  6. Merci mr swiatek, la vérité doit être dite votre éviction de la majorité n est ni plus ni moins que politique, votre nouveau groupe d opposition de vrai gauche de proximité tient la route les jeunes se reconnaissent en vous, ainsi que la population vivement les prochaines échéances.

  7. Ouf c’était temps !
    Voilà des mecs qui veulent des explications, qui n’hésite pas à monter au charbon !
    Woaf c’était temps qu’on puisse voir des gars qui en on dans le ventre.
    Ils ne recule pas comme des béni oui oui.
    Bravo les gars ne vous laissé pas endormir par ces diseur de parole.
    bravo à la gauche de proximité
    on conte sur vous

  8. En attendant, le nom de la salle était prédestiné 🙂 🙂

  9. La solution serait peut être de mettre la ville sous tutelle… ce serait une belle économie financière et sincèrement cela nous ferait des vacances vu le niveau!

  10. Mr le Maire a très bien expliqué le fonctionnement démocratique en ce qui concerne le département, ne devrait-il pas l’appliquer à sa commune,
    Au discours du soir des élections, il voulait une opposition constructive avec des propositions, quand ces dernieres sont avancées, aucune écoute ni considération
    Mr le Maire et son 1er adjoint sont les champions de la pirouette pour répondre aux interventions des 2 oppositions et quand ça ne va pas, c’est toujours la faute des autres, ils ont le droit de tacler les autres mais il n’y a pas réciprocité.
    C’est très dommage que dans cette belle commune les gens qui ont des idées ne soient pas écoutées
    J’avais oublié, l’ouverture d’esprit et l’écoute n’est pas inscrite dans le règlement intérieur des élus de la majorité.

    Maintenant, dechainez vous sur mon commentaire, si cela peut vous soulager
    Bonne soirée à tous les habitants de Saint-Vallier

  11. Pauvre st Vallier on est où la
    Attaque écoeurante sans liberté de parole
    Quand on voit le communiqué de Lonak qui s’était mise en colère et que les paroles sont reprises sans honte sur la jeunesse sacrifiée par ceux qui ont couvert les paroles de Mme perrin qui démontait les jeunes!
    Pfff triste commune qui ose faire la morale aux autres listes mais qui s’écoute parler, ça prend plus on en a ras le bol,heureusement les autres ont des c… et se font démonter en faisant un contre pouvoir
    Pourquoi pas eu de votants? Simple à cause de cette vieille politique qui dégoûte

  12. Priorité à droite🚲

    Mr Freniche  » aller à l’école en vélo c’est une véritable aventure humaine.. »
    Mr Laroze  » j’ai failli en renverser 2… »
    Le Maire « incroyable il y en a qui prennent les ronds points par la gauche, d’autres grillent les feux, sans compter les excès de vitesse, il faut du képi c’est trop dangereux.. »
    Sinon merci d’avoir envoyé les enfants sur les routes pour notre opération vélo cela fait un bon observatoire. Bon boulot.
    Vous êtes dangereux et incompétents.
    Et le coup de « ma porte est ouverte »!!! Délirant.

  13. Honteux mettre les gamins dans les rues en trottinettes ou vélos dans sécurité juste pour faire genre ecolos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *