Saint-Vallier – Avis de tempête sur la majorité municipale, deux conseillers « au piquet »

Daniel Laroze.

David Swiatek.

Depuis plusieurs mois, le calme régnait sur la commune de Saint-Vallier. Mais comme déjà indiqué sur notre site à propos de la démission du conseiller municipal de la majorité, Rémy Vaillot, dans les coulisses du pouvoir, l’agitation montait crescendo.

En fait, tout est parti du rapport d’une adjointe sur le comportement lors d’une commission municipale de Rémy Vaillot, David Swiatek, adjoint délégué aux sports et Daniel Laroze, délégué en charge de l’intégration des handicaps auprès de Danielle Gosse, adjointe à l’action sociale.

Ce rapport, il émanerait de Françoise Saborin, déléguée au patrimoine et à la transition écologique qui a répondu, « peu importe qui a fait le rapport ».

En attendant, si de son côté Rémy Vaillot a donné sa démission, David Swiatek et Daniel Laroze ont été informés par un courrier qu’ils étaient mis « au piquet ».

« Alain Philibert est au courant de tout » (Françoise Saborin)

Cette décision, Françoise Saborin confirme qu’elle « a été prise avec monsieur le maire, Alain Philibert et son premier adjoint, Christophe Dumont. Elle précise : « Monsieur Philibert ne perd pas la boule, il sera présent parmi nous dans les prochaines semaines. Il est au courant de tout ce qui se passe. Nous communiquerons prochainement ».

Est-ce à dire qu’Alain Philibert présidera le prochain conseil municipal prévu le 23 février prochain ? « Françoise Saborin se montre alors plus mesurée, « il est trop tôt pour le dire ».

Que le maire soit informé de ce qui se passe dans sa majorité depuis qu’il est sorti de l’hôpital fin décembre, c’est sans doute vrai, même probable. Qu’il ait donné son accord pour sanctionner David Swiatek et Daniel Laroze est plus surprenant, ou alors ont-ils commis un « gros péché ». D’ailleurs le courrier qu’ils ont reçu est signé par Christophe Dumont, premier adjoint.

David Swiatek, nouvel élu aux dernières municipales, est très proche d’Alain Philibert qui compte beaucoup sur lui pour mener l’action municipale aux Gautherets. Dans l’immédiat, il n’a pas souhaité s’exprimer, il dira tout d’ici la fin de la semaine.

Quant à Daniel Laroze, il le dit clairement, « on m’a retiré ma délégation en charge de l’intégration des handicaps » lâche-t-il. Il a donc envoyé un courrier en AR à Christophe Dumont dans lequel « je conteste ce qui m’a été reproché ».

Daniel Laroze se sent « sali et humilié »

Il ne comprend pas. « J’ai dit le fond de ma pensée notamment à Monsieur Dumont » ajoute-t-il. « On me reproche, en commission 4 (celle où il est question de la transition écologique) d’avoir plaisanté. J’ai gêné le fonctionnement de la réunion, mais pas du tout, je n’ai pas été impoli, j’aime travailler dans la bonne humeur. Alors pourquoi suis-je sanctionné ? Je n’ai pas 15 ans, je ne suis pas un gosse à qui on met une heure de colle ».

Non seulement il ne comprend pas mais s’interroge. « Veut on me faire payer mon soutien à Alain Philibert ? A quoi ça rime ? On veut me dégager ? »

Sanctionner un conseiller municipal sur son attitude au sein de la majorité, tout est possible mais Daniel Laroze se sent « sali et humilié. Je ne mérite pas ça ! J’en suis à mon deuxième mandat avec Alain Philibert, jamais personne ne m’a reproché quoi que ce soit, bien au contraire. C’est une décision purement scandaleuse » dit-il avec conviction.

Du rififi dans la majorité municipale de Saint-Vallier, le terme est faible à entendre Rémy Vaillot et Daniel Laroze. Ce dernier précise : « Je ne démissionnerai pas et tant qu’Alain Philibert ne sera pas de retour, on ne me verra plus à la mairie ».

Il devient très difficile de démêler le vrai du faux dans cette cascade de déclarations.

Dans la majorité, certains disent qu’ils ont dépassé les bornes, d’autres en perdent leur latin et se demandent si Christophe Dumont, en l’absence du maire, est l’homme de la situation ? Qui manipule qui, et pour quelles raisons ?

Ces sombres et nébuleux faits trahissent toutefois une sérieuse dichotomie au sein même de la majorité.

Jean Bernard

16 commentaires :

  1. Mais qui dirige la ville de Saint Vallier aujourd’hui ?

  2. PAS DE FUMÉE SANS FEU !!
    A MÉDITER!!!!

  3. Tout ceci n’est qu’un écran de fumée. La veille de conseil municipal il y a toujours un faux dossier qui fait qu’on abordera pas les sujets dangereux. En fin politicien le colosse va mieux ( et c’est tant mieux évidemment).
    « Pierre vérité » en parle lucidement et poliment dans son commentaire d’hier mais l’opposition ne voit rien et tout roule tranquillement.
    Et juste pour rire : les footeux ne gardent-ils pas tout dans les vestiaires?
    Maintenant à la lecture de l’article on se demande qui est le plus proche de qui! Mais de nos jours la distanciation est à la mode.
    Vivement le 23!!

  4. Comme vous le dites à juste titre jean-Bernard, il n’y a qu’une version pour le moment celle de trois personnes qui se posent en victimes et font mine de ne pas comprendre ce qui leur a été reproché à juste titre et à maintes reprises… Il est vrai que la position de victime et d’incompris est confortable…
    Quand a parler de dichotomie au sein de la majorité n’oubliez pas qu’il s’agit « seulement » de 3 personnes….
    Non Mr Philibert n’a pas « perdu la boule » comme aime à le faire croire une de ses trois personne…. Il se remet des épreuves qu’il a traversé et a, à juste titre, confié la Mairie à son 1er adjoint.
    Que les gens arrêtent de parler sans savoir ça fera des vacances à tout le monde !!!
    un peu de décence et de respect pour Mr Philibert aurait été de mise de la part de ces trois élus qui, touchés dans leur ego n’hésite pas à se reprendre auprès de ceux sur qui ils cachaient encore hier et dont vous faites parti Jean-Bernard….

  5. Ce ne sont pas les élus qui mènent le jeu…mais une direction…une personne qui contrôle tout…même les élus ne sont pas au courant des problèmes réels des citoyens…le fond du problème à Saint Vallier ce n’est qu’une seule personne. Quand le problème sera révélé au grand jour …la ville pourra retrouver sa place sociale culturelle économique dans le paysage… . Arrêtons de fermer les yeux…

  6. Je vous avais prévenu ! Moins de 24h se sont écoulé et nouveau pétard !!!

    Alain Philibert l’avait bien « flairé » et rappelez vous ses propos lors de l’annonce de sa candidature le 3/01/2020.

    Extrait de l’article paru en parlant de Christophe Dumont :

     » Je me suis rendu compte qu’il n’était pas assez connu. Ce fut même une surprise » ajoute encore le maire. »

    « Même au sein de la majorité municipale, sans parler des électeurs qui votent Alain Philibert avant même de se réclamer de gauche et, pour certains, du Parti communiste, le nom de Christophe Dumont, ne passait pas. »

    « Mes collègues ont considéré que ma candidature serait la plus opportune. »

    « Pour la majorité municipale actuelle, c’était donc prendre le risque de perdre la mairie en mars 2020. »

    Quelle Lucidité ! Mais étais ce seulement un problème de notoriété, n’avais t’il pas déjà décelé une faille !!

    (…)

    Nous ne sommes pourtant plus au 19 ème siècle, les mentalités ont évolué, comment peux ton arriver à une telle rigidité, il est prouvé que la bonne humeur et le travail sont un duo gagnant, mais il faut croire que cela n’est pas le point de vue de certains élus !

    Il y a effectivement deux camps,  » les vieux de la vieille  » qui, tant qu’il y aura de la colle sur leur fauteuil, seront indélogeables et ceux que l’ont a recruté pour « lever la main » à la demande ! Oui mais voilà la première catégorie à simplement oublié que des personnes issues de la seconde catégorie peuvent réfléchir, avoir des idées nouvelles et les exprimés et c’est là que le bas blesse !
    Il faut se rendre à l’évidence, ce mandat est certainement, et cela est bien regrettable le mandat de trop pour Alain Philibert ! Et pourtant, il ne mérite pas cela, certes il y a eu des erreurs commises, mais l’homme est « bon » !
    Mon dieu que ce mandat va être long !
    Je vous le répète ces trois personnes ne font que mettre en pleine lumière ce qu’il se passe en arrière-plan. Monsieur Dumont qui est somme toute une personne intelligente et cultivée et avouons le, un très bon orateur à peu être présumé de ses capacités à « gouverner », et en cas de faiblesse avérée, la stratégie employée, fait souvent état de rigidité (…) !
    Par pitié, mesdames et messieurs les élus détendez vous, prenez une grande respiration et mettez vous au travail, des électeurs vous ont donné les clés de la commune, faites leur honneur et ne gérez pas cette belle ville de Saint-Vallier avec des règles de cour d’école…… Quoique, c’est peut-être dans cas de figure que Monsieur Dumont excelle lui le représentant de l’éducation nationale !!
    Vivement le prochain épisode ….. Et pas besoin d’abonnement NETFLIX, c’est gratuit !

  7. Le linge sale se lave en famille, mais la lessiveuse vient de déborder! Trop tard , les éclaboussures vont faire beaucoup de dégâts. Cette irruption volcanique en début de mandat est à peine compréhensible. Saint-Vallier était déjà en chute libre en fin de mandat précédent, aujourd’hui, la bêtise de la gouvernance vient de plonger la cité au fond de l’abîme. Qui a tort , qui a raison ? La population jugera !
    Une chose est néanmoins certaine, on sait maintenant qui était en capacité de tenir la municipalité. Cette situation doit très certainement l’affecter, mais on ne vit pas de regrets.
    Les jours sombres vont désormais planer au -dessus de la cité Valloirienne.

  8. OH yé mais à Saint -Vallier on rejoue : « RÈGLEMENT DE COMPTES À O.K. CORRAL »
    C’est lamentable !!

  9. il fallait voté pour les bonnes personnes au lieu de rester dans l’ancien , c ‘est l avenir de st vallier déja qu’il n’y a rien .

  10. Ne serait-ce pas le mouvement de balancier naturel de l’humanité, n’arrivant pas à se contenter d’une belle démocratie, finit par retourner dans le mouvement contraire?
    https://www.atlantico.fr/article/decryptage/la-france-democratie-defaillante-et-etat-podagre—de-quel-electrochoc-avons-nous-besoin-pour-redresser-la-barre-the-economist-edouard-husson-charles-reviens

  11. Il va y avoir de l’ambiance au prochain conseil…

  12. Et si Mr DUMONT cité comme responsable de biens des maux envers les élus Valloiriens proposait sa démission tout simplement? Lors du dernier conseil municipal , l opposition quitte le conseil municipal après que la presse soit priée de sortir elle aussi. Sur la démission de mr VAILLOT qui retrouve t on impliqué? Sur le retrait de délégations de mrs LAROZE et SWIATEK qui trouve t on impliqué? Mr PHILIBERT qui a prévu de se retirer lors de son mandat pour laisser place à son premier adjoint aura t il fait le bon choix? J’émets de sérieux doutes.

  13. Ne lâche rien Daniel !!! ….Un ancien collègue qui appréciait ta bonne humeur lors des pauses cafés et ton professionnalisme au travail…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.