Rossignol de mes amours

Entre le pont de Galuzot et le restaurant du Moulin, il se tient debout, appuyé sur la glissière de sécurité du canal. Un ski, un seul ski _ pas de trace du second _ prend la pose.

De marque Rossignol, il ne date pas d’aujourd’hui. Il a même quelques années de glisse sous la semelle. Perdre un ski en décembre, février mais en avril, surtout chez nous… Ce n’est pas non plus un modèle pour ski nautique sur le canal du Centre ou la Bourbince.

Un oubli ? Un abandon ? Une chute à l’arrière du peloton sans que personne ne s’en aperçoive ?

Juste étonnant. Un Rossignol aux abords du canal, une p’tite chanson alors. Rossignol de mes amours…

J.B.

Un commentaire

  1. bonjour je viens de le retrouver au mcdo de Montceau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *