RIP ADP – La France Insoumise s’adresse aux sénateurs et députés

Ci-dessous, le courrier de La France Insoumise du Bassin montcellien qui a été envoyé à tous les sénateurs et députés au sujet du silence médiatique sur le RIP ADP (vente aéroport de Paris).

 

Mesdames, Messieurs,

Suite au « silence organisé » autour du Référendum d’Initiative Partagée (RIP) sur les Aéroports de Paris (ADP), plusieurs personnalités, dont le président d’Anticor, ont déposé une réclamation auprès du président du Conseil Constitutionnel. Nous vous joignons ci-joint une copie de la lettre de Christophe Lèguevaques, avocat au barreau de Paris et docteur en droit, à Laurent Fabius.

Sans rentrer dans des débats emprunts des idéologies partisanes de la gauche, car tel n’est pas le propos, et prenant la défense d’un projet largement porté par toute l’opposition à la République en Marche, sur le seul sujet de la privatisation des aéroports de Paris, nous souhaitons par la présente attirer votre attention sur la communication non-faite d’un sujet de société tout aussi important que le Grand Débat.

A l’heure d’aujourd’hui ou de nombreux rapports et chiffrages ont montré l’inefficacité économique et sociale de la privatisation ainsi que les mensonges sur les effets souhaités au nom de la libre concurrence et surtout l’appauvrissement des recettes de l’état qui en découle, nous soutenons totalement la demande de RIP et nous appuyons la réclamation qui a été faite auprès du président du Conseil Constitutionnel.

Avec une volonté d’être force de proposition et non pas seulement une voix d’opposition stérile, nous vous proposons les choses suivantes :

    • Demander aux chaînes publiques télévisées d’afficher un compteur quotidien à l’écran durant les diffusions des journaux télévisés, du nombre de signatures recueillies.

    • Demander aux chaînes publiques télévisées et radios de respecter le droit au contradictoire des citoyens en invitant systématiquement un nombre équivalent de citoyens favorables ou hostiles à ce projet de privatisation, y compris lorsque ces débatteurs sont des chroniqueurs ou des journalistes.

    • Inviter la presse écrite à publier les informations et les dossiers de presse qui auront été élaborés par les militants qui s’opposent à ce projet de privatisation.

Dans cette ère dominée par la communication et le numérique, l’inaction et le silence du gouvernement sur le sujet équivalent à « un coup d’état social silencieux ». Il est urgent d’agir et de prendre des décisions rapides avant que les échéances ne nous rattrapent, c’est pourquoi nous vous demandons, Mesdames, Messieurs les Député(e)s et Sénateurs, quel que soit votre avis sur la question et pour la promotion d’une campagne équitable, de motiver par votre influence toutes les décisions nécessaires sur la communication du RIP, pour porter la consultation en cours à la connaissance du public, dans le respect des valeurs républicaines qui nous animent tous.

Les militants de la France Insoumise

Montceau-les-Mines (71300)

le 06 septembre 2019 – lettre Christophe Lèguevaques à Laurent Fabius (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *