Régionales – La recette de Julien Odoul pour battre les socialistes

Nous publions la Lettre ouverte de Julein Odoul, tête de liste RN  aux électeurs LR en Bourgogne Franche-Comté. 

Madame, Monsieur,

À l’approche du terme de cette campagne des élections régionales, je tenais à m’adresser à vous.

Voilà des mois que je sillonne avec mon équipe les routes de Bourgogne Franche-Comté, pour venir à votre rencontre et pour vous présenter nos solutions à vos problèmes.

Mon projet, c’est celui d’une région qui protège chacun de ses habitants. Qui les protège de l’insécurité et des violences, de l’immigration anarchique, du chômage de masse et de la précarité. C’est celui d’une région qui protège ses agriculteurs et ses lycéens, ses aînés et ses commerçants, ses salariés et ses familles.

La dynamique est aujourd’hui en notre faveur. Tous les instituts de sondage donnent la liste RN en tête pour le premier tour, loin devant nos concurrents et loin devant le candidat LR.

C’est cependant la mobilisation de chacun et le rassemblement le plus large qui nous permettront de l’emporter les 20 et 27 juin.

C’est la raison pour laquelle je souhaitais m’adresser à vous, électeurs de droite, fiers de nos valeurs et de notre belle région, vous qui refusez de voir la minorité socialiste l’emporter à nouveau. En effet, en triangulaire, la gauche risque de gagner avec seulement un tiers des électeurs alors que le Rassemblement National et la droite représentent ensemble 66% des voix.

Je n’ai aucun antagonisme personnel avec monsieur Platret. Mon opposition est politique. Il dit qu’il est contre les éoliennes mais a voté pendant le mandat écoulé toutes les subventions régionales favorisant le développement de cette arnaque écologique. Il s’affiche pour la laïcité mais inaugure en même temps des salles de prières turques d’une association qui refuse de signer la charte de la laïcité. Il se dit contre l’immigration mais a voté 17 millions d’euros de subventions régionales aux migrants depuis 2016. Il se dit opposant à Emmanuel Macron et pourtant il a déclaré qu’il voterait pour Renaud Muselier, le candidat soutenu par En Marche, s’il était en Paca.

Je ne doute pas de vos convictions. Mais je pense surtout que vous souhaitez – comme moi – faire échec à la politique socialiste menée par Marie-Guite Dufay, alliée aux communistes et qui prépare une fusion avec les fanatiques d’Europe Écologie Les Verts.

Les 20 et 27 juin, vous pouvez mettre fin à 17 ans de gestion socialiste dans notre région en votant pour moi. Je suis aujourd’hui le seul candidat capable de battre la candidate sortante.

Le bulletin Rassemblement National, c’est aujourd’hui le seul vote utile pour faire gagner une région qui vous protège. La candidature de Gilles Platret est hors jeu. C’est un vote qui favorise la reconduction de Marie-Guite Dufay.

Ensemble, nous construirons l’alternance dont notre région a tant besoin.

J’ai besoin de vous. Je compte sur vous, sur votre mobilisation et votre sens des responsabilités.

Julien ODOUL

Tête de liste du Rassemblement National 

3 commentaires

  1. D’un seul coup Mr PLATRET devient un allié . oui il a des penchants droitistes mais je pense sincèrement que le beau calcul de Mr ODOUL est plus que caricatural . Les Démocrates français républicains sauront faire opposition au repli sur soi-même , le représentant RN ne connaît pas les réalités des actions portées par le Conseil Régional .
    La Région est la seconde a profiter des aides de l’état pour le plan de relance ; il critique le nombre de chômeurs mais la Région n’est pas dans les moins bien classés , faire une école de formation de policiers ou de gendarmes n’est pas dans les attributions du Conseil Régional. NON au RN

  2. Et bien les écoles de police et gendarmerie deviendrons les attributions de la région….!!!

  3. Tiens pendant que l’on parle du RN ; une information intéressante ; Nicolas FAURE qui est sur la liste de Mr ODOUL appelle ces sympathisants à ne pas voter pour le RN ; donc maintenant les membres du RN se désistent avant même les élections . D’anciens se sont retirés de ce parti pour des raisons plus qu’obscures comme les assistants parlementaires européens. A jamais le RN .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *