Pass sanitaire – La CGT invite à signer la pétition

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

Pétition : Loi sanitaire et Régressions sociales à venir.

Pour une politique sociale et de santé juste et démocratique, contre la loi sanitaire et les régressions sociales
Comment justifier qu’un pass sanitaire permette :
✦ de discriminer à l’embauche, de suspendre le salaire ou de licencier des salarié·es, en CDD ou précaires, parce qu’ils·elles ne sont pas vacciné·es ?
✦ de refuser des patient·es dans les hôpitaux pour la même raison ?
✦ d’instaurer un contrôle et une surveillance généralisés sur la population et de diviser la population entre vacciné·es et non vacciné·es ?
En même temps, peut-on accepter que la casse de l’hôpital public continue ? Que la crise soit payée, non pas par les multinationales et les plus riches qui en ont profité, mais par tous les autres, notamment les travailleur·euses, les jeunes, les chômeur·euses, les retraité·es ?
Une vaccination large et massive est nécessaire pour combattre la pandémie, ainsi qu’une autre politique, juste et démocratique. Nous, signataires, nous nous opposons à la loi sanitaire et aux régressions sociales à venir.
Nous exigeons :
✦ Après le vote du parlement le 24 juillet, le retrait de cette loi et de l’état d’urgence sanitaires ;
✦ des moyens financiers et humains bien plus importants dans les hôpitaux publics et les Ehpad, un débat et une information d’ampleur, des possibilités de se faire vacciner sur le temps de travail, une couverture bien plus importante des centres de vaccination et les embauches nécessaires pour permettre des conditions de travail respectueuses des exigences sanitaires ;
✦ la levée des brevets au sein de l’Organisation mondiale du commerce pour la solidarité internationale et la santé publique ;
✦ l’abandon des lois et projets sur l’assurance chômage et les retraites.

POUR SIGNER LA PETITION, CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS
https://www.cgt.fr/actualites/sante/mobilisation/petition-loi-sanitaire-et-regressions-sociales-venir?
utm_source=email&utm_campaign=Newsletter_n187_du_28_juillet_2021_nouvelle_version&utm_medium=
email

7 commentaires

  1. C’est donc ça vos fameuses libertés que vous défendez tant:
    – le droit de contaminer les autres dans les entreprises, les EPHAD et les hôpitaux?
    – le droit de s’opposer au seul moyen connu à ce jour de contrer la COVID, c’est à dire la vaccination?
    – le droit de supprimer nos libertés de déplacement en laissant le virus se propager grâce aux non vaccinés, et en entraînant inévitablement un nouveau confinement et des couvre feux?
    Quel ignoble égoïsme!……………

    • Quelques perspectives supplémentaires :
      — Il existe les gestes barrières, et les personnes vaccinées devraient logiquement être protégées des personnes non vaccinées.
      — Le but est-il de stopper définitivement et immédiatement la circulation du virus? Si c’est le cas, c’est un exemple typique de la vacuité humaine, celle qui veut par exemple contrer le réchauffement climatique en déployant un parasol autour de de la planète. Mais en effet, la vaccination est un moyen puissant et éprouvé. Cependant, d’autres traitements sont en cours d’évaluation (ou de règlements de compte devant la justice (sic)
      — Le mode de chantage est contre productif. En psychologie, lorsque le cerveau est brusqué dans ses convictions héritées, il bascule forcément dans un moment de révolte, qui entraînent toutes ces tensions, incertitudes, révoltes et résistances, voire des maladies psycho-somatiques.
      Enfin, revenons aux sources, qui fait quoi? Le virus ou les humains? Déplacer la charge de la cause est une manière courante de se déresponsabiliser. Dans un livre récent que je n’ai pas encore lu, qui est pour le moment épuisé, mais dont j’ai écouté le résumé par l’auteur lui-même (https://www.youtube.com/watch?v=TaezxvjUo7g ), Alain Bauer dans « Comment vivre au temps du coronavirus » a fait une somme colossale avec presque 200 pages de référencements pour nous expliquer comment nous en sommes arrivés là. Très instructif de savoir que tout ce qui s’est passé à l’époque de la « grippe espagnole » se réalise exactement de la même manière aujourd’hui. La connaissance de l’Histoire permet normalement de ne pas faire les mêmes erreurs. Combien de fois ne me suis-je battu avec mes profs de lycée pour avoir l’autorisation de faire un jugement moral à la fin de mes copies sur les faits historiques. Réponse immuable en rouge : « hors sujet ». Colossale erreur, puisque en nous privant de ce jugement, l’histoire se répète encore avec les mêmes écueils, les mêmes amnésies….. À suivre……

    • Vous ne lisez pas ? Les vaccinés peuvent être aussi contaminants que les non vaccinés. Pratiquement, le pass va favoriser l’entrée dans un milieu fermé à un vacciné contaminé. Et comme il ne lui sera pas exigé de distanciation ni de masque, imaginez les dégâts. Voyez comme l’ignorance vous trompe et vous rend haineux.(…)

  2. La CGT Montceau au secours des libertés ???

  3. Comment pouvez-vous croire tout ça !! Parce que vous croyez Macron … parole d’évangile. .. quelle naïveté !
    Il y a des traitements qui marchent ! !
    C’est vous qui qui êtes égoïste ! !

  4. Le pass santaire ne sert à rien. Ma cousine et sa fille vaccinées et testées négatives pour prendre l’avion sont maintenant en quarantaine et les deux enfants les accompagnant testés aussi, maintenant malade et positifs.

  5. Je ne comprend pas la position de la CGT comme d autres centrales syndicales qui appellent a articiper a une mobilisation avec des militants d extreme droite ati vaccin, anti ivg et antisemites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *