Parti communiste – Rendez-vous jeudi 27 février,16h30, à Montceau

  membre du Parti de la gauche européenne – Section du Bassin minier.

Retraites – emplois – libertés syndicales !

Depuis plusieurs mois, et singulièrement depuis des semaines, notre pays est traversé par une lame de fonds qui porte le rejet de contre-réforme macroniste des retraites. Mouvement social sans précédent, celui-ci se nourrit du rejet de la dégradation des conditions de vie et de travail. Les mobilisations touchent un nombre de plus en plus grand de salarié-es, uni-es dans leur diversité, marqués par leur vécu singulier et pluriel, mais aussi par l’approfondissement des contradictions des tenants du capital, arque-boutés sur leur «règles d’or», autrement dit: toujours plus pour le CAPITAL et rien pour NOUS!

Un processus enraciné dans la crise du système capitaliste

Les attaques contre les emplois (Eolane à Montceau, Konecranes à Saint Vallier) contre les libertés syndicales (Leclerc à Montceau), contre la protection sociale dans son ensemble prennent racine dans les besoins du capital financier à s’attaquer aux besoins et droits sociaux. Depuis plusieurs décennies de crise mondialisée du capital financier, et surtout depuis la dernière de 2008, les Etats au service de cette oligarchie financière – les entreprises du CAC 40 en France – avec une concertation de plus en plus étroite au niveau mondial et au plan de l’Europe, s’attaquent méthodiquement à déconstruire le socle social de leur pays.

Leur obsession se concentre sur l’objectif unique de dégager des marchés disponibles pour la masse de liquidités énormes qui ne peuvent plus «fructifier» dans les conditions présentes: mêmes capitaux exigeant des taux de profit à deux chiffres, libérés de toute contrainte.

Libérer des marchés pour la Finance, passe par deux mouvements concomitants:

  • L’écrasement des dépenses sociales qui échappent au marché, financées par les cotisations socialisées au sein de la Sécurité Sociale.

  • Imposer la «règle d’or» de lutte contre les déficits, tout en créant autant de dispositifs pour mettre en déficit les comptes sociaux.

Nous ne voulons plus de cette société du chacun-e pour soi !

Nous savons ce que nous voulons et nous savons que c’est possible…La Sécurité Sociale a ouvert en 1946 UN HORIZON de progrès social dans l’égalité et la solidarité et une vision révolutionnaire d’universalité par le haut. Toute la modernité de sa finalité permet encore aujourd’hui d’envisager la réponse aux besoins de l’hôpital public, de la santé, des retraites. Sa capacité à s’adapter réside en son mode de financement aujourd’hui menacé: la cotisation basée sur les richesses produites par le travail.

Nouvelle mobilisation nationale: toutes et tous ensemble

Le PCF soutient la nouvelle journée de mobilisation nationale et localement nous appelons la population à se rassembler devant la mairie de Montceau-les-Mines

Jeudi 27 février à 16h30

Un commentaire

  1. Chez Total poids lourd du CAC40, les salariés sont vraiment mécontent de leur employeur : https://www.glassdoor.fr/Avantages/TOTAL-France-Avantages-EI_IE1038.0,5_IL.6,12_IN86.htm
    Chez Sanofi, autre poids lourd du CAC 40, c’est juste une horreur : https://www.glassdoor.fr/Avantages/Sanofi-France-Avantages-EI_IE9347.0,6_IL.7,13_IN86.htm
    Et chez LVMH, que dire : https://www.glassdoor.fr/Avantages/Sanofi-France-Avantages-EI_IE9347.0,6_IL.7,13_IN86.htm
    Et chez Hermes, aucune participation pour les salariés : https://www.glassdoor.fr/Avantages/Sanofi-France-Avantages-EI_IE9347.0,6_IL.7,13_IN86.htm

    Etc … etc …

    Ces entreprises du CAC40 qui maltraitent leurs salariés ….. <———- IRONIE

    Cher PCF, comment pouvez raconter des choses pareils ? Vos propos sont tout simplement mensongers, preuve à l'appuie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *