OMB 2019 – Le lycée Haigneré explore le temps

Les reporters de l’histoire du Lycée Haigneré ne sont pas uniquement le nez dans les bouquins, les yeux rivées aux écrans du CDI ou du Net pour découvrir ce que furent l’esclavage et ses différentes composantes, historiques, sociales, économiques, politique, humaines, etc., ils se déplacent, arpentent une partie de la route des abolitions de Saône et Loire et vont travailler in situ à Toulon sur Arroux.

Mmes Éléonore Mallamaci professeur lettres histoire, référante du projet, Isabelle Magnosi enseignante coordinatrice de la classe Ulis, Sabrina Roy AESH, Angélique Dumont et Sandy Sébastien professeurs documentalistes encadraient les élèves de la seconde G3 et de la classe Ulis.

Cela marque bien l’importance que le Lycée Haigneré porte à l’acquisition des savoirs avec la participation active des élèves.

L’intelligence collective est supérieure à la somme des intelligences individuelles qui la composent… ici on met en application ce principe…

Christiane Mathos accompagnait tout le monde et intervenait avec sa documentation et son expérience en la matière.

Pourquoi Toulon sur Arroux ? Parce que ce fut l’une des rares paroisses du royaume à proposer cette doléance lors des États généraux convoqués par le roi pendant l’année 1789.

La commune et son maire, Bernard Labrosse, se sont impliqués avec force dans la mise en valeur de ce haut fait.

Après s’être rendu à la stèle commémorative du cahier de doléance du 17 mars 1789 avec Monsieur le maire qui a présenté l’aspect historique, le groupe s’est retrouvé en mairie à la suite d’une station devant le local (musée ?) présentant « Toulon Terre d’abolition ».

Dans la salle de réunion de l’hôtel de ville Christiane Mathos à projeté le film «biguine » qui sera de nouveau visionné le 4 mai à l’espace jeunesse par le CMJ dans le cadre du festival OMB.

Une heure de travail studieux s’en est suivie. Les élèves sont à fond dans leurs dossiers, ils ont bien avancé et se donnent entièrement pour la réussite du projet. Il faut dire que l’équipe pédagogique ne ménage pas ses efforts.

Avec des partenaires pareils, le festival OMB et le travail de Christiane Mathos, vingt ans ininterrompus au service de cette cause, trouvent des relais actifs et indispensables.

Le 10 mai prochain, dans le cadre du festival OMB, Toulon sur Arroux va organiser la Journée commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition avec la fierté des héritiers de ces habitants visionnaires et humanistes de 1789.

Le festival OMB 2019, le 10ème du nom, couplé au 150ème anniversaire de la mort du signataire du décret d’abolition de 1848, Lamartine, commence le 3 mai pour se terminer le 13.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *