Nouvel impôt CUCM – Le MNCP 71, chômeurs et précaires, est contre

Nous publions le courrier du syndicat libre des chômeurs et précaires du Creusot adressé à Davis Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau. Il fait part de grande son inquiétude à propos de l’instauration de la nouvelle taxe sur le foncier bâti.

SYNDICAT LIBRE DES CHOMEURS ET PRECAIRES DU CREUSOT

 

Monsieur le Maire du Creusot

Et Président de la CUCM

HOTEL DE VILLE

Bd H.P. Schneider

CS80091

71206 LE CREUSOT CEDEX

 

Le Creusot, le 12 mars 2021

 

Monsieur le Maire,

Au nom du MNCP71, je viens vous faire part de notre grande inquiétude de voir instituer une nouvelle taxe sur le foncier bâti sur l’ensemble des villes de notre Communauté Urbaine.

Alors que le chômage augmente de façon importante sur le Bassin Creusot-Montceau, avec un taux de 9,9 % qui nous a été communiqué par la Direction Départementale de Pôle Emploi lors de notre dernier comité de liaison.

Pour la première fois depuis longtemps, la situation de l’emploi local se dégrade de façon plus importante que partout dans le département, pour exemple le Bassin Charolais, qui habituellement était le plus impacté, est à un taux de 6,6% de chômeurs, avec de meilleurs résultats que votre circonscription.

Il ne vous a pas échappé non plus que nombre de ménages, d’artisans, de commerçants, les retraités, comme les privés d’emplois, voient leur situation financière se dégrader, à cause de la pandémie actuelle.

Alors qu’en cette période, outre la situation vécue par la population en général, s’ajoutent de façon incessante des augmentations des énergies, (gaz, électricité), carburant, etc. L’instauration d’une nouvelle taxe, que vous dites modeste, s’ajoute aux dépenses incompressibles que subissent vos administrés.

Être propriétaire ne veut pas dire être riche, loin sans faut ! Nous voyons de plus en plus de personnes qui n’arrivent à faire face aux dépenses induites par leur propriété immobilière, mêmes modestes.

De plus, nous craignons que les propriétaires bailleurs fassent une répercussion, en toute ou partie, de cette nouvelle taxe sur leurs locataires. Cela risque d’aggraver leurs situations, ce qui n’est pas acceptable.

J’ai entendu certains de vos collègues dirent, qu’après tout, les contribuables bénéficiaient de la fin de la taxe d’habitation, en y justifiant la mise en place de cette nouvelle taxe que vous souhaitez instaurer. Vous reprenez donc d’une main, ce que d’autres ont redonné de l’autre, dès lors ce type d’argumentaire est irrecevable comme justification.

Pour toutes les raisons invoquées, au nom du MNCP71, c’est solennellement que je vous demande de surseoir à votre projet de nouvelle taxe, en considérant que de nombreux de vos administrés connaissent des situations de plus en plus difficiles.

Souhaitant une prise en compte des demandes du MNCP71,

Dans cette attente, je vous prie d’accepter, Monsieur le Maire, l’assurance de mes respectueuses salutations.

Le Secrétaire Général du Syndicat Chômeurs du Creusot et Président de la représentation départementale du MNCP.

P. GUILLEMOZ

Un commentaire :

  1. inadmissibles ou vont nos impots lorsque l’on voit les alentours de ma ville qui se dégrade de plus en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.