Municipales 2020 – Sanvignes : Jean-Claude Lagrange enclenche la 5e pour une course en tête

(au premier rang de gauche à droite) Tatiana Richard-Perrot, Arnaud Loctin, Valérie Douhard, Emmanuel Pichard (en haut de gauche à droite) Nicole Gandot, Thomas Fourrier, Viviane Perrin, Jean-Claude Lagrange, Marie Rousseau, Christian Defachelle.

L’annonce ce lundi soir de la candidature du maire actuel de Sanvignes, Jean-Claude Lagrange aux prochaines élections municipales en mars 2020 est presque un non événement. Son renoncement aurait, sans doute, fait naître davantage d’ interrogations et de commentaires.

Etre maire à Sanvignes, c’est plus partager une philosophie que des idées politiques. Même si Jean-Claude Lagrange ne renie pas son attachement au parti socialiste _ il en reste encore _ , aucune couleur ne prédomine sur sa prochaine liste. Même ceux de l’opposition actuelle _ qui est un bien grand mot _  le rejoignent comme Emmanuel Pichard et Arnaud Loctin (ce dernier n’a pas été élu en 2014).

Ce n’est pas une prise de guerre comme certains pourraient le penser mais un glissement naturel d’une pensée à une autre. « Nous avons appris à nous connaître, nous partageons les mêmes valeurs républicaines. Nous sommes là pour la commune » explique l’agriculteur, Emmanuel Pichard. « J’ai aimé suivre Jean-Claude Lagrange pendant son mandat et je suis très impliqué dans le tissu associatif de la commune, alors me voilà » résume Arnaud Loctin, fonctionnaire de police scientifique.

Une bonne équipe, c’est une soupe, il faut les bons ingrédients

Il serait sans doute prétentieux de comparer Jean-Claude Lagrange au futur roi Henri IV qui lança un jour de 1590 avant la bataille d’Ivry, « Ralliez-vous à mon panache blanc », toujours est-il que le maire, a une aura qui conduit sur les chemins de l’honneur. Car sous son air débonnaire, lui qui a pris les commandes de Sanvignes en 1995, a su non seulement déléguer mais sortir la commune du marasme pour lui donner, au fils des mandats, une véritable identité.

Déjà quatre mandats à son actif en attendant le cinquième, Jean-Claude Lagrange se fond dans la masse plus qu’il émerge. Et quand bien même a-t-il dit avoir « hésité », en août dernier sa décision fut prise. « C’est comme pour une soupe, il faut les bons ingrédients, à savoir un projet, une équipe et un maire ». La liste des courses.

« Je suis candidat et tête de liste », indique-t-il devant ses dix premiers colistiers à ses côtés. Le travail n’est pas achevé comme la rénovation de la résidence pour personnes âgées, le devenir du Liberty qui deviendra un lieu comme nulle part ailleurs, « mais j’ai un tel attachement à ma commune que j’habite depuis 1983, aux relations humaines, que je n’avais pas envie d’arrêter ».

Le candidat a même une vision plus large quand il évoque l’intercommunalité, « avec quatre villes et une agglomération de 40 000 habitants, nous ne pouvons plus raisonner individuellement ». C’est aussi l’intérêt qu’il porte à la communauté  urbaine dont il fut président et dont la fibre nourrit son quotidien.

Jean-Claude Lagrange candidat à sa propre succession va présenter une liste de 27 noms (+ deux suppléants) « avec un bon coup de neuf » sans en dévoiler toute la teneur (lire par ailleurs).

Jean Bernard

4 commentaires

  1. il en a fallu du temps au maire pour avoir un regard neuf sur la commune après 4 mandats !!!!
    Le 5ème est de trop.

  2. Pichard et loctin aucune honte
    Élu minoritaire en 2014
    Ah pour une place on ferait n importe quoi.

  3. je trouve bizarre qu’il n’y a pas encore de listes d’oppositions déclarées, ce qui laisserai donc un cinquième mandat d’office a Mr Lagrange puisque celle de l’année 2014 s’est relié a lui.

  4. M.Jouty n à encore pas ralié la liste de M.Lagrange ?Humour 😆

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *