Municipales 2020 – Le Montcellien au coeur du projet d’Eric Commeau

Nous y sommes presque. Le 15 mars prochain, Eric Commeau et son équipe, sauront si les deux ans de travail porteront la liste Energies Citoyennes au second tour des élections municipales à Montceau-les-Mines. Et plus si affinités.

A l’avant dernière réunion publique ce jeudi soir au pôle association de la Sablière et avant le meeting de fin de campagne le 11 mars au Syndicat des mineurs, la sempiternelle question revient : pourquoi vous (Eric Commeau) et Laurent Sevez n’êtes vous pas parvenus à vous entendre sur une liste commune ? « Cela va être compliqué, c’est dommage » commente Corinne Lardenois de La Bouquinerie, venue en voisine.

Soni Cordoano, colistier, est l’un des mieux placés _ il a assisté à toutes les réunions _ pour apporter une réponse. Il aurait fallu désigner une personne pour mener cette liste commune mais « Laurent Selvez est parti du principe qu’il était le plus légitime de part ses six années dans l’opposition au conseil municipal ». Pas de primaire, pas troisième homme ou femme. « Tout ce que nous avons proposé a été refusé. C’était Selvez ou rien » résume Soni Cordoano. « Une situation triste ».

La différence ? La méthode

Forcément, au soir au 15 mars, la position de l’un et de l’autre sera déterminante. Qui de Commeau ou Selvez prendra l’ascendant ?

Les électeurs détermineront-ils leurs choix en fonction de la personnalité des têtes de liste ou privilégieront-ils le programme « qui sont assez semblables » fait remarquer Corinne Lardenois.

A Energies Citoyennes, Eric Commeau tient à mettre l’accent sur la participation des habitants, « c’est notre marque de fabrique ». Plus par la méthode que l’idée. « Nous mettrons des outils afin que les habitants puissent être associés en amont à la construction du projet qui les concerne dans leur quartier » dit-il. Sur la piste cyclable boulevard de Tassigny, « nous n’avons pas été consultés » ont exprimé les riverains lors du porte à porte de l’équipe EC. Même chose pour l’aménagement du Petit Bois, affirme Eric Commeau. « Et pourtant, ils ont souvent de bonnes idées sans être coûteuses. D’ailleurs nous allons mettre en place un budget participatif avec un appel à projet ».

Autre sujet primordial, la transition écologique, « ce que localement nous pouvons faire et rapidement ». Favoriser l’énergie douce comme le photovoltaïque et la mobilité. Revient alors l’image des bobos écolos « que nous ne sommes pas, pas plus macronistes. L’écologie concerne tout le monde » argumente Eric Commeau.

La voiture, sur Montceau, il sera difficile de s’en passer pour se déplacer, « il faut en réduire l’utilisation, avec le vélo et l’aménagement d’un vrai réseau de pistes cyclables, favoriser la marche à pied notamment en ville » souligne le candidat aux municipales.

Réapparaître sur les radars de la CUCM

La transition énergétique ne peut être absente de l’isolation des habitations, « alors nous apporter un soutien à ceux qui rénovent parce que des aides existent mais les dossiers sont souvent complexes à monter ». Une transition toute trouvée pour aborder le troisième pilier du programme d’Energies Citoyennes, la solidarité en direction des personnes seules et des personnes âgées.

C’est également réduire la fracture numérique en instaurant un service spécialisée qui se déplacera sur les quartiers.

En fait, Eric Commeau, à son tour, parle d’attractivité de la ville qui l’a perdue à cause, entre autres, de la baisse démographique. Moins d’habitants, des commerces qui ferment et c’est toute la ville qui s’enrhume. « Nous devons casser ce cercle vicieux » indique-t-il.

Un attractivité qui passe aussi par les projets mener de concert avec communauté urbaine. « Nous pouvons reprocher à Jarrot de s’être coupée de la CUCM où Montceau a disparu des radars. Nous devons y retrouver notre place pour peser. C’est important », relève Eric Commeau.

Il n’est donc pas plus question de diviser les commerçants du centre-ville, des quartiers et les grandes surfaces qui sont aussi « victimes des achats en ligne » assure-t-il.

Energies Citoyennes et Eric Commeau ont de l’ambition pour Montceau-les-Mines. Aux électeurs de le confirmer avec les bulletins de vote.

Jean Bernard

9 commentaires

  1. M. Commeau, désolé de vous rappeler que vous avez été le collaborateur de M. Mathus, puis son adjoint.
    Vous êtes donc comptable de la situation de la ville en 2014.
    La municipalité de Mme Jarrot a fait beaucoup en 6 ans, et il reste à faire pour faire entrer Montceau dans le XXIème siècle.
    Arrêtez vos leçons et vos incantations.
    Avec votre frère ennemi M. Selvez, vous êtes un homme du passé… et du passif.
    …quelle affluence à votre réunion !

    • Les petites gens, on les reconnait aux paroles hostiles et complexés. Je vous rappel, que si les français sont dégoûtés de la politique, c’est surtout à cause de votre parti les républicains (en minuscule). Vous pouvez essayer de salir le nom des uns et des autres, mais les français sont fatigués des attaques personnels et des paroles de haine du type de celle que vous écrivez. Monsieur Mathus a laissé énormément de choses positives de faites à Montceau et ce n’était pas de la « poudre aux yeux » comme vous faites tous les jours. Vous gavez votre public avec de vernissages à répétition en période électorale payé avec mes impôts car vous n’êtes pas sur de gagner encore à nouveau la mairie. Commencez à pleurer, La Mauvaise Foi de Petit Gens que vous êtes. Les mouchoirs sont prêt pour vous tous.

    • et bien Sandrine revoyait vos classiques ! et nous répétait pas bêtement la leçon qu’on vous met dans la tête : Mr COMMEAU a quitté ses fonctions il y a 12 ans, justement parce qu’il ne se retrouvait pas dans la politique menée. Est ce que tout le monde peut en dire autant , quand on reste accroché à son siège même si on a pas les memes idées

  2. Ça c’est du commentaire. Et Montceau est vraiment en retard s’il faut attendre 2020 pour entrer dans le XXI eme siècle. Bon sans rire, MJC et sa liste sont des visionnaires : elle est élue, direction les sénatoriales (…), Gronfier lui succède, La police municipale fait régner l’ordre à Montceau, les GJ sont en charge de la jeunesse et de la culture à Montceau, dans 7 ans on aura peut-être un incinérateur ( ça pousse pas en deux jours), je continue la vision apocalyptique de l’entrée de Montceau dans le XXI elle siècle ou pas?

    • ah kiki qui vous a raconté des co….ies pareil .. Mme jarrot aux sénatoriales . il est vrais que lorsque l on est pas d.’accord avec quelqu’un on est pas à une contre vérité près et pour être plus sur de vos affirmations le mieux de tout serait (si vous en avez le courage) de participer à la réunion qu elle va tenir mercredi au magny et vous pourrez lui poser la question mais comme dit plus haut il faut avoir le courage

  3. Le programme élaboré pendant 2 ans par Laurent Selvez et son équipe doit être bon pour que tout le monde vienne y piocher et en faire son miel !
    Mais ce n’est pas bien de réécrire à l’envers l’histoire des « négociations » dans la dernière ligne droite ! Les électeurs méritent honnêteté et respect .

  4. Pour avoir participé à trois réunions publiques des trois principaux candidats ; il est vrai que les Montcelliens ne viennent pas et ou sont surtout présent les colistiers .Néanmoins j ai vraiement été séduit par la liste de M.Commeau et de leur projets. J ‘avais voté Jarrot en 2014 afin de faire sauter Mathus.Mais la ; trop déçu de cette municipalité ; qui pour moi à fait de belles promesses pour nous endormir , comme un certain Macron.

  5.  » Ô Soni
    Si tu savais !
    Tout le mal
    Que tu me fais !  »
    Tu ne peux avoir oublié que tu n’étais pas seul à « toutes » ces réunions auxquelles tu étais présent ! L’ensemble de vos propositions ne se résumait-il pas en ce mot amer et un peu bref à mon goût : »NON » ? … qui , en général , clôt la discussion .
    Quand les artisans et « artistes » principaux se retirent « courageusement » sans signer leur oeuvre ( il est vrai qu’ils n’avaient plus grand chose à attendre ), on est contraint de faire appel à de courageux acteurs moins expérimentés . Quand on hérite d’un « sale rôle  » , le jouer salement est excusable ! Mais tu es jeune et l’horizon s’ouvre devant toi , alors ça vaut la peine de ne pas entrer dans les vieilles combines et les vieilles rancoeurs . Toi , tu tu ne fais que commencer, pense à ton image .

  6. Bertrand Vannier

    Bonjour, c’est une plaisanterie mr Commeau qui parle de démographie, si il aurait jeté un oeil sur les chiffres il verrai que mme le maire à trouvé une ville aux désarrois et en régression démographique avec 18600 habitants, nous sommes aujourd’hui presque à 19300 habitants donc chhuuut. En ce qui concerne l’écologie la seule idée concrète que vous avez déballer c’est en ce qui concerne le photovoltaïque mais malheureusement ce n’est chez vous encore qu’au stade théorique alors que mme le maire a déjà mis ce projet en pratique donc qui vole les idées de qui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *