Montceau – Marie-Claude Jarrot contre l’implantation d’un restaurant sur la zone Jardiland

Le bras de fer est engagé entre la municipalité de Montceau-les-Mines et Jean-Luc Muffat, directeur général de EIC Transactions à l’origine de la zone commerciale Jardiland où trois cellules sont désormais ouvertes.

Mardi soir, à la réunion de quartier au Bois Roulot où se trouve la zone en question, madame le maire de Montceau à de nouveau fait part de son hostilité à l’implantation d’un restaurant, à savoir un Buffalo Grill. « Il a été convenu avec monsieur Muffat, d’implanter des enseignes qui ne feraient pas concurrence avec celles du centre-ville et que, par ailleurs, nous étions opposés à l’arrivée d’un restaurant ».

Autant dire que le dépôt du permis de construire en septembre dernier pour un Buffalo Grill, a fait bondir la majorité municipale qui cherche, par tous les moyens à faire capoter l’affaire.

A l’école Suzanne Valadon, Marie-Claude Jarrot a le ton ferme. « Nous n’avons pas besoin de déséquilibrer les rues Carnot et de La République avec la zone Jardiland. Alors effectivement, nous sommes en délicatesse avec monsieur Muffat que je dois recevoir demain (mercredi 8 décembre). Nous sommes contre l’implantation d’un restaurant ».

Comment s’y prendre étant donné qu’il n’y pas de passage devant la CDAC (commission départementale d’aménagement commercial) ?

Lorsque le projet global de Jean-Luc Muffat a obtenu le feu vert de la CNAC (qui est l’instance de recours des commissions départementales d’aménagement commercial (CDAC). Sa saisine constitue un recours administratif préalable obligatoire à toute procédure contentieuse) ce dernier a accepté de se plier à des contraintes environnementales, notamment installer des bassins de rétention, des parkings evergreen qui permettent l’absorption des eaux pluviales ou encore installer des panneaux photovoltaïques sur les terrasses des cellules commerciales.

Or, à ce jour, il n’y a rien de tout cela et la CNAC doit _ logiquement _ contrôler si le cahier des charges a été respecté. « Nous battrons là-dessus » affirme Marie-Claude Jarrot à l’issue de la réunion de quartier.

Que peut-il se passer ? « L’abandon du projet Buffalo Grill est une possibilité » admet un proche du dossier. Le maire peut aussi refuser de signer le permis de construire mais le tribunal administratif pourrait inciter madame le maire à le faire comme pour les hypothétiques travaux au cinéma Les Plessis en mai 2019.

Et si, pour une fois, la raison l’emportait.

Jean Bernard

NDLR : depuis fin novembre Buffalo Grill a pris le nom de Napaqaro pour rappeler la nappe à carreaux sur les tables. Napaqaro, pour faire plus jeune, plus texto.

13 commentaires

  1. J’espère que le Buffalo s’implantera car c’est très bon et ça change des burgers et surtout des prix pratiqués par les restaurants (brasserie) en ville
    J’ai 2 ados et bien leur choix est simple c’est Buffalo

    • ça suffit la malbouffe industrielle toute prête, par des chaînes qui payent mal leurs salariés..
      Vivent les petits restos avec des vrais cuistots: le Pareto (le long des quais) la Trattoria, chez Solé, le Bistrot, le Green chili, et le Point repas bien sûr!
      On a assez de restos à Montceau pour le peu de sous qu’on a! Laissons vivre déjà ceux qui existent…
      Quant à la charte pour l’environnement, elle ne doit pas être bien respectées sur la zone Jardiland, le royaume du parking!
      Pas un arbre, pas un bout d’herbe, pas de parking vélo ou de chemin pour les piétons…bienvenue dans les années 60 au paradis du 100% bagnole…

  2. Il est vrai qu’il vaut mieux un bon restau plutôt qu’une chaîne. Par contre il faut m’expliquer pourquoi les tarifs pratiqué à montceau sont les plus chers du département ? Même au creusot on mange moins cher et aussi bon…

  3. une citoyenne,etes vous sure de ce que vous avancez sur les restos,je vous invite a aller fouiller dans leurs poubelles,peut etre y trouverez vous des surprises,attention je ne dis pas qu ils font tous du « toufait » juste réchauffé,mais……

  4. Pourquoi refuser cette installation ??
    Le client choisira son restaurant en fonction de ses goûts et de son portefeuille.
    Si c’est pas ici ça sera ailleurs et les grognons habituels se plaindront qu’il y a rien à Montceau !!!!!!!

  5. Il faudrait revoir la sortie de cette zone qui est une sortie🏬 de parking

  6. Tout à fait Sam qu’on nous laisse le choix ! Car au moins les prix à buffalo sont très corrects pour une famille avec des enfants, les menus enfants sont à 4.95€ et le menu teenagers a 7.50€ donc vraiment rien à redire 👍 et de plus on se régale.
    Citoyenne j’ai mangé dans un restaurant au centre ville dont je tairais le nom, manger des pâtes réchauffées non merci …..elles avaient le goût ben comme chez nous quand on les réchauffe.

  7. Estelle, on voit que vous n’avez jamais mis les pieds dans un Buffalo ! Rapport qualité prix il n’y a pas mieux que nos brasseries et restaurants à Montceau ! Les restaurants à thèmes sont horriblement cher ! Comparons ce qui est comparable !

  8. Ben si justement ! les prix des brasseries et restos à montceau sont trop chers, de plus vous n’avez qu un plat et dessert et vous atteignez facilement les 13€ sans vin bien sûr, et lorsqu’on demande une carafe d’eau c’est la tronche et 30 mn + tard
    En revanche êtes vous allez au Buffalo ???

  9. J ,avais dans un précédent commentaire indiquer Ur MME JARROT publie les conventions ou règlement stipulant qu il ne pouvait etre possible qu n restaurant s installé sur cette zone……..si cela n à pas été fait c est que JURIDIQUEMENT le dossier est mal « FICELE »..
    ….SI CELA A ETE FAIT , LE DOSSIER DEVRAIT ETRE CLOS…..PEUT EYRE L INFORMATEUR POURRAIT SE RAPPROCHER DE LA VILLE DE MONTCEAU POUR CONNAITRE LE DOSSIER JURIDIQUE…..CELA FAIT PARTI DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS QUI PEUT ETRE PUBLIES…….

  10. J’aime autant la « bouffe » de Buffalo que de certains autres restaurants de Montceau. La qualité a souvent un prix mais il arrive malheureusement qu on paye souvent le cadre au détriment de la qualité. Que madame Jarrot ne veuille pas d’un restaurant dans la zone de Jardiland a peut être un intérêt pour elle et son équipe lors des élections sachant que le centre ville aux dernières élections lui a rapporté des voix. Il faudrait peut être interroger la population avec un référundum et demander à celle ci ce qu’elle aimerait sur Montceau au lieu de tout décider seule.

  11. Chacun ne peut il plusa ller manger ou bon lui semble ?

    C’est la dictature ?

    C’est ça ?

    Mais b…l, chacun peut bien aller bouffer ou il le souhaite, et si des enseignes ne correspondent pas au gouts des clients, et bien ils fermeront, mais de grâce que chacun se mêle de ses propres fesses et de sa propre assiette !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *