Montceau – L’hôpital et L’ARS font l’unanimité pour et contre

A l’unanimité, le conseil municipal a donné un avis défavorable au projet régional de santé (PRS).

« L’ARS noie le poisson » pour Laurent Selvez, Lilian Noirot réprouve l’attitude déplorable et hautaine du directeur de l’ARS, Mme le maire exhorte tout le monde à défendre les Urgences H24, le SMUR, la chirurgie.

Ce soir, le sort de l’hôpital ne se joue pas avec cette décision, mais peut basculer grâce à elle.
Il s’agissait de faire comme Autun et Chalon, de voter contre le Projet Régional de santé (PRS), et le Schéma Régional de Santé (SRS).

Ceci engage quand même un peu beaucoup le sort de l’hôpital et pourrait sceller son destin, malgré qu’aucune précision ne soit donnée dans ce document de 600 pages que la Région a rejeté et le Département aussi.

Pour ce faire, il a fallu une suspension de séance d’un quart d’heure pour que la Gauche Rassemblée vienne voter dans le cadre de l’unanimité sauf quelques aménagements sémantiques ne changeant rien au fond.

« Absence de transparence, production de statistiques, pas de réelles décisions annoncées, un cadre géographique incertain, PRS n’indique pas les services qui seront amenés à disparaître, à se transformer ou à être déplacés. Les documents présentés ne répondent en rien aux besoins de la population. » Ce sont les arguments développés.

Lilian Noirot, tout en notant que l’ARS fait sa tambouille parle de la fin de la chirurgie comme d’une chronique de la mort annoncée de l’hôpital

La gauche vote cette délibération défavorable au PRS mais veut faire entendre sa différence. Elle rappelle que le PRS prévoyant la politique régionale pour les années à venir et les grandes orientations des offres de soins, ne présente aucune donnée et information tenant compte des réalités de terrain et des besoins de la population, énonçant seulement des statistiques froides.

Marie-Claude Jarrot refait tout l’historique depuis 1991 et exhorte ses collègues à voter cet avis défavorable en invoquant des raisons humaines et non mathématiques.

Unanimité

Gilles DESNOIX

SELVEZ D’UN COTE, NOIROT DE L’AUTRE. En fin de séance du conseil municipal, dans les questions  diverses, Laurent Selvez est revenu sur le PRS et l’hôpital en s’adressant au maire: « Vous avez attendu onze mois pour faire de ce combat (la fermeture de la chirurgie, le PRS…) votre priorité. Votre changement est tardif. J’espère que lors du conseil de surveillance du 12 avril (NDLR: Jarrot est présidente du conseil de surveillance), vous allez refuser ce plan (PRS). Alors, quelles démarches personnelles allez-vous faire auprès de du GHT et l’ARS pour une offre de santé pérenne? »

Réponse de MCJ: « Démarches avec un s, de refuser chaque Copermo, de trouver des solutions pour que le personnel ne soit pas maltraité, de sauver des postes, d’interpeller les hautes autorités de la santé sur le maintien de la chirurgie, demander au GHT d’arrêter les techniques de vol de nos médecins, c’est une méthode de voyou ».

D’autre part, le conseil municipal a adopté à l’unanimité le vœu de Lilian Noirot (conseiller municipal de l’opposition et conseiller régional non-inscrit, membre du mouvement « Les Patriotes »)  présenté et adopté à la Région en faveur du maintien du service chirurgie de l’hôpital Jean Bouveri de Montceau-les-Mines et de l’effacement de sa dette.

« Nous enlèverons le logo des Patriotes pour le remplacer par celui de la ville » lui a précisé Marie-Claude Jarrot.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *