Montceau – Les agents du médico-social, « les oubliés » descendent dans la rue

On ne les entend pas, alors ils se montrent pour dire leur mécontentement, ce ras-le-bol ne pas être considérés. Ainsi, à l’appel de l’Union syndicale départementale, santé et action sociale 71, autrement dit la CGT, ils ont fait grève ce mardi 7 décembre 2021 et, pour beaucoup, se sont réunis en début d’après-midi sur le parvis de l’hôtel de ville de Montceau-les-Mines avant de défier dans le centre-ville.

Ils sont donc venus, les agents du médico-social, les aides-soignantes pour qui, rien ne va. Ils sont les oubliés du Ségur, ces professionnels éducatifs, administratifs et techniques des établissements handicap financés par l’assurance maladie, salariés du médico-social, de l’Aide à Domicile, de l’asile, de la protection de l’enfance, des CHRS, de la prévention, de l’insertion, etc.. Ils sont indispensables mais pas suffisamment reconnus. Ils n’arrivent plus à faire face, le métier n’attire plus car mal rémunéré alors la charge de travail ne fait qu’augmenter.

« Depuis des années, nous dénonçons la dégradation des conditions d’exercice de notre travail et de la qualité des accompagnements. Nous n’avons pas attendu les annonces du gouvernement et les constats que font les représentants des employeurs, qui parlent de pénurie de l’emploi maintenant » ont expliqué les représentants syndicaux.

Ils demandent :

Le maintien de l’ensemble des droits garantis par les conventions collectives et la mise en place immédiate pour tous les salariés des secteurs (personnel socio-éducatif, de soin, ouvrier, administratif…) du complément de salaire de 183 € nets mensuels en attente d’un rattrapage de 300 euros mensuels pour tous.

J.B.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.