Montceau – L’abbé Yves Garruchet quitte ses paroisses pour Chalon-sur-Saône

Les Montcelliens ne seront pas dépaysés. Ils connaissent déjà le remplaçant de l’abbé Yves Garruchet, il s’agit de l’abbé Dominique Auduc qui va succéder également à l’abbé Bernard Binon à Saint-Vallier lequel sera officiellement installé par l’évêque dimanche 12 octobre à Tournus.

Au sein de l’église du Bassin minier, c’est le mercato de l’été. Deux curés s’en vont, un seul va les remplacer. « Dominique Auduc aura aussi en charge l’aumônerie de la prison à Varennes-le-Grand » précise Yves Garruchet ce dimanche matin à l’église Notre Dame de Montceau où il célébrait la messe en compagnie du père Thomas. Il vient du Congo Kinshasa, va y retourner avant de revenir à Montceau en septembre comme vicaire.

Après treize ans au service des paroissiens de Notre Dame, le Bois du Verne, La Saule mais également Sanvignes, Saint-Romain-sous-Versigny, Ciry-le-Noble et Roselay, »ça fait un peu de travail » dit-il, l’abbé Yves Garruchet va prendre en charge les quartiers Nord-ouest à Chalon-sur-Saône. « J’avais demandé à rester mais il faut savoir lâcher prise » explique-t-il alors qu’il s’apprête à célébrer deux baptêmes.

Yves Garruchet va regretter ses paroisses auxquelles il est très attaché. A 54 ans, il a accepté sa nouvelle mission lui qui a été ordonné prêtre à 39 ans. « C’est une vocation tardive » admet-il. « J’ai été ordonné à 39 ans ».

Auparavant, Yves Garruchet a connu une vie de professeur de lettres classiques au collège dans la région parisienne. « J’ai été aussi gardien de jour et de nuit dans une usine, je faisais des rondes » ajoute-t-il. Puis un jour, « j’ai eu besoin de redonner du sens à ma vie ». Dieu l’a appelé.

Après deux ans à Mâcon, il arrive à Montceau-les-Mines en 2009 et devient curé en 2015 pas très loin de chez lui, « je suis originaire de Marly-sur-Arroux ».

A Chalon-sur-Saône, Yves Garruchet va retrouver un milieu plus populaire, sans être pour autant trop éloigné de sa famille. Petit à petit, il se fait à l’idée de quitter notamment Montceau-les-Mines. Sans être une messe d’adieu à Notre Dame ce dimanche, l’instant a été sublimé par la présence d’Elen Hervochon, soprano-harpiste _ elle habite Gourdon _ qui a interprété, entre autres, l’Ave Maria de Gounod. Un pur bonheur.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.