Montceau – La crypte Chagot, son intérêt ne se dément pas

Il n’a pas arrêté ce lundi 29 octobre 2018. Lionel Gauthier, le bénévole de la paroisse Saint Jean en pays montcellien, lui-même n’en revenait pas. De 9h à 17h, il a accueilli les visiteurs souvent accompagnés d’enfants et, désormais, avec une certaine assurance voire une assurance certaine, il a expliqué l’histoire de la famille Chagot que bon nombre ont découvert à cette occasion.
Ce jour-là, Lionel Cauthier a eu le plaisir de recevoir dans la crypte 215 personnes. Un record !
Des visiteurs très intéressés et parfois même très curieux ce qui mettait le guide bénévole dans les meilleures dispositions pour tenir le public en haleine. Lionel Gauthier est devenu maître en suspense.
« Ici est enterré un comte (François Jean Lionel de Gournay), il ne porte pas le nom Chagot et pourtant il est là dans la crypte. Pourquoi ? La réponse n’est pas inscrite sur le tombeau… »
Euh!!!!!!!!!
« Il a pris la succession des Chagot et c’est un neveu… »
L’illustre Louis Jules Chagot a sa place dans la crypte, bien évidemment. A côté de lui (de son tombeau), se trouve la dépouille de sa seconde femme. De l’autre côté, une place est libre « où est-elle occupée ? » interroge Lionel Gauthier. La logique voudrait que sa première femme se tienne aux côtés de son mari. « Elle est décédée accidentellement à son domicile » précise-t-il. « Est-elle là ? Il faudrait ouvrir le tombeau pour savoir mais les démarches sont longues et la famille Chagot n’a plus aucun descendant ». Un mystère supplémentaire.
Cette fois-ci, la porte de la crypte de la famille Chagot s’est refermée. « Reprise des visites au printemps 2019 » a prévenu Lionel Gauthier. Avec sans aucun doute autant d’intérêt de la part des Montcelliens que l’histoire de leur ville, passionne. C’est indéniable.
Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *