Montceau – Jean-Claude Bligny, le Mozart de la peinture

La musique de Wolfgang Amadeus Mozart a longtemps été considérée comme légère et facile. C’est mal connaître le compositeur autrichien. A regarder les tableaux de Jean-Claude Bligny, on pourrait se faire la même réflexion. D’ailleurs Jocelyne Buchalik, adjointe au maire, non sans avoir tressé des louanges au peintre invité à exposer à l’Embarcadère, le traduisait à sa manière : « Votre art n’est ni révolutionnaire, ni avant-gardiste. D’aucuns diront que votre peinture est académique, facile et sans surprises ». Jean-Claude Bligny peint du Jean-Claude Bligny et personne d’autre que lui, ne peut l’imiter. C’est preuve qu’il a ses caractéristiques et son tempérament.

Connaître sa peinture, c’est la reconnaître entre mille. Jean-Claude Bligny accroche sa peinture sur la toile avec une touche de circonspection. Il ne bouscule par les ordres de l’art picturale, il dévoile aux regards des contemplatifs « son » art qui est à la fois flamboyant et empreinte d’une profonde sérénité.

L’homme est de nature discrète,  » c’est un travailleur, solitaire et mystique » dit de lui Jocelyne Buchalik.

Il peint ostensiblement des paysages de Saint-Eugène où il habite comme il transpose les villes américaines démesurées ou encore Venise, Lhassa. Jean-Claude Bligny maîtrise ce qu’il voit au cours de ses voyages, là où il recherche l’inspiration, « aller voir la beauté du monde » dépeint il.

Platon a dit au sujet du beau, quand bien même est-il un mystère du divin, il est lié à la beauté, la vérité et la justice qui permettent la réalisation du beau. C’est toute l’approche de Jean-Claude Bligny.

Jean Bernard

Les tableaux de Jean-Claude Bligny sont exposés à la galerie haute de l’Embarcadère à Montceau-les-Mines jusqu’au 28 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.