Montceau – Economies d’énergie, la CGT n’en a cure et engage un bras de fer avec le maire

 

Robert Wattebled, secrétaire général de l’union locale CGT à Montceau-les-Mines n’a pas pour habitude de se laisser impressionner. L’homme a des convictions et s’y tient.

Alors que la ville de Montceau-les-Mines se creuse la tête pour réduire les factures énergétiques (A la ville de Montceau – Crise énergétique, tout le monde va se serrer la ceinture – L’infoRmateur de Bourgogne (linformateurdebourgogne.com), madame le maire a fait état  d’un « point de tension avec la CGT ». C’était le 21 octobre dernier.

« Nous avons proposé à toutes les organisations syndicales comme aux associations qui occupent un bâtiment énergivore de les déplacer pendant la période de chauffe », rappelle le maire. Or, la section locale de la CGT hébergé au Syndicat des mineurs, a refusé.

« Nous sommes logés au Syndicat des mineurs avec un bail emphytéotique de 99 ans (il date de 1995) avec les fluides, nous sommes dans nos droits. Il n’est donc pas question de quitter nos locaux » assure Robert Wattebled. « Nous ne sortirons pas de là-bas ! »

Le secrétaire général a la voix ferme. « On ne nous a pas fait une proposition mais un ultimatum. C’est non. En plus, on veut nous loger dans un cagibi avec les autres syndicats rue de la Fontaine (ancien bâtiment de la Carmi racheté par la ville). Nous avons un document notarié, alors on va jouer au bras de fer. Madame Jarrot nous a déclaré la guerre ».

De 22 109 € à 65 460€

« La guerre ! mais ça n’a pas de sens, c’est pendant quatre mois. Il s’agit de faire preuve de solidarité et d’exemplarité. Les dépenses des fluides, c’est de l’argent public » répond Marie-Claude Jarrot.

Selon les prévisions des services de la ville, en 2021, la consommation du gaz (chauffage urbain) et de l’électricité s’est élevée à 22 109 € au Syndicat des mineurs. Elle pourrait grimper _ avec les hausses actuelles _ à 65 460 €.

« Heureusement que toutes les associations ne fonctionnement pas comme la CGT, un syndicat qui ne veut pas, aussi, être à côté des autres syndicats » mentionne-t-elle.

« Justement, nous ne sommes pas une association, nous y sommes tous les jours au Syndicat des mineurs pour assurer des permanences juridiques. Nous ne sommes pas là pour enfiler des perles » argumente Robert Wattebled. Ce dernier affirme avoir fait une proposition à la mairie, à savoir n’utiliser que le local du bas et éviter d’occuper les étages. « Nous attendons sa décision ».

Proposition ou pas, madame le maire reste ferme. « De toute manière, nous ne chaufferons pas le Syndicat des mineurs ».

« Si nous tombons malades, il y aura atteinte à notre intégrité physique. Le maire veut la guerre, elle l’aura » se défend le syndicaliste CGT. « Elle ne va pas nous diriger comme ça ! C’est un gros problème, nous sommes dans notre plein droit » ajoute-t-il avec insistance.

Sans chauffage, combien de temps la CGT va-t-elle résister ?

Jean Bernard

 

17 commentaires :

  1. Comme d habitude la cgt ne pense qu’à elle !!! Ils ne veulent pas être mélangés avec les autres mais bientôt ils se retrouverons seul !!!!!

  2. Tout pour ma Gue… voilà donc la position de la CGT.
    Syndicat despotique qui à longueur d’articles enflammés dit vouloir lutter contre le réchauffement climatique et invective le gouvernement afin de mettre fin aux habitations energivores et voilà que parce ces messieurs les retraités considèrent comme un ordre le fait de changer temporairement de local ( le temps de la saison froide) entrent comme il disent en Guerre contre Mme le Maire.
    Pour la cgt tout est prétexte à montrer les muscles ( plutôt ceux de la langue et de la plume).
    Mais ne vous trompez pas les Gueux des HLM trembleront de froid dans leurs pauvres cagibis mais ces messieurs viendront se réchauffer au syndicat des Mineurs à leurs frais.
    Je terminerais en leurs disant  » vous n’êtes pas représentatifs et peu de choses vous sépares de votre ami Vladimir. Vous au pouvoir nombres important de personnes ne pensant pas comme vous seraient envoyés en camps de travail  »
    (…)

  3. CHUT, ils seraient foutu de nous declancher une grève générale à la chaufferie de la ville

  4. bravo, robert demande a madame le maire si son bureau sera chauffer l’hiver,,,,,,

  5. Le 10 novembre à la manif..ils ne vont pas tomber malade…???Mais on va gueuler hurler à tout va et boire le vin chaud pour se réchauffer…pauvres anti-tout…!!!

  6. Si vous avez l’occasion ou travailler la nuit .Passer donc a Montceau la nuit .On y vois des enseigne , des devantures d’agences , de magasins très bien éclairé . On y vois aussi comme en plein jour ,et tous ca pour qui ? ,bref. La sobriété ce n’est pas pour tout le mondes et surtout pas pour ceux qui la prône…

  7. du point de vue juridique ,le syndicat peut avoir raison,mais les économies c’est pour tout le monde ,alors 19 degrès pour tous .de toute façon , un camarade n’a pas froid , toujours dehors pour battre la semelle, un canon de rouge , saucisse, et sont contents et s’il fait tres froid ils peuvent bruler des palettes meme des pneus c’est des spécialistes en la matiere

  8. Si j’ai bien compris, les autres bénévoles impliqués dans autre chose que la CGT c’est des enfileurs de perles . J’ai juste ?

  9. mais pourquoi ses messieurs ne veulent pas s’absenter de leur local ? la mairie leur propose quelques chose ils n’en veulent pas alors qu’il testent mais sans chauffage ni electricité dans les grandes surfaces on trouve encore des bougies et puis quand ils manifestent ils n’ont pas froid et comme dit plus ils bruleront des palettes ces personnes disent défendre les gens ? nous devons faire des efforts sur le chauffage et l’éclairage ? alors ses syndicalistes devraient montrer l’exemple mais non ils se moquent bien de la figures des autres

  10. Pauvre de nous. En principes les descendants des bolcheviks ne doivent pas avoir froid ? (…). La cgt est depuis toujours contre tout et encore plus à l’approche des élections syndicales.
    Ces énergumènes auraient t’il des choses à cacher qu’ils refusent de quitter leur local ?
    Les adorateurs de staline ne devraient donc plus bénéficier des aides accordées aux syndicats et ainsi la Mairie devrait effectivement les laisser dans leur terrier mais bien sûr avec à la clé le règlement des factures avec leur trésor de guerre.
    Bref la Mairie aura t’elle le courage de tenter le bras de fer avec les bolcheviks ou bien comme pour certains baissera t’elle pavillon ?

  11. FC
    JE N’AI ECRIT AUCUN COMMENTAIRE DANS CETTE RUBRIQUE !!!

  12. Oú est passée votre impartialité ? Le titre déjà accuse la CGT avec la mention « n’en a cure ». Vous devez relater les faits sans prendre parti…… mais cela doit être dur personnellement non ? Je suis cégétiste et fière de l’être.

  13. Durant une vie professionnelle un syndicaliste CGT arrive en retraite franchement pas usé : grèves, préparations des grèves ;préparations des manches des drapeaux pour la grève;préparation du casse croûte pour la grève car marcher ça creuse et ça donne soif ; ……J en passe et des meilleurs . Dans mon entreprise certains syndiqués le sont à 95%.Et pour faire quoi ? J ai toujours pas compris ….Si on peut expliquer ? Que font tous ces gens?De plus ai dans de grands locaux !!!!Messieurs de la CGT vous êtes grillés ; les salariés ont bien compris votre petit jeu.

  14. Et au point de vue juridique ? Quels ont été les contrats signés ? Force doit rester à la loi. Un contrat est un contrat (même verbal s’il y a des témoins).
    Ceci étant, j’invite mes amis syndicalistes à respecter une température de 19 ° que mon épouse et moi avons respectée depuis 1979 à la maison . Franchement toute la famille s’en est vraiment bien portée.

    La vraie question reste en suspens :
    Me Jarrot ne veut-elle plus ou ne peut-elle plus assumer ces dépenses, somme toutes modestes au regard de la taille de notre ville ?
    Je vous laisse à y réfléchir…
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *