Montceau – Au Plessis, des jeunes bossent

Est-il encore besoin de vous faire un dessin sur l’image que véhicule le quartier du Plessis à Montceau-les-Mines ? Inutile. L’actualité s’en charge régulièrement.

Cependant, tout n’est pas négatif, loin de là. Dans la très grande majorité, les habitants aiment leur quartier et ne demandent qu’à s’investir davantage comme le note Julie Brançon, chargé du développement à l’OPAC qui travaille au plus près avec la jeunesse du Plessis en collaboration avec les services de la ville, notamment du service… jeunesse.

Depuis ce lundi matin, un chantier a été mis en route pour, en accord avec les résidents du Plessis, installer des bacs de plantation à différents endroits : devant le foyer des jeunes travailleurs, le bâtiment où se trouve l’OPAC, aux écoles du quartier et devant le bâtiment O.

Ce chantier, dans un premier temps, est la réalisation des bacs en bois. Des jeunes, ils sont six pour le moment avec l’aide de ceux de l’espace jeunesse, assemblent. D’autres bacs déjà en place seront restaurés. Le travail ne manque pas. Ils reçoivent l’aide d’Eric Virolle de l’encadrement technique de la régie de quartier, d’éducateurs et d’animateurs.

La semaine prochaine, ils procéderont aux plantations. C’est dans le même ordre d’idée qu’au quartier du Bey aux Gautherets à Saint-Vallier. « Ensuite, les habitants participeront à la gestion de ces plantations. A eux de se les approprier. C’est un moyen de rencontre, de partage » souligne Julie Brançon.

Les après-midi sont consacrés à la création, comment décorer les bacs, leur donner une vie, une image avec le concours du centre social le Trait d’Union. En somme au Plessis, tout le monde est sur le pont.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *