Montceau – Appel du 18 juin : 78 ans après la même ferveur

Au Monument des fusiliers, Maître Jacques MORLET, représentant l’Amicale Gaulliste avec une conviction toujours intacte à « interprété » le texte de l’Appel du 18 juin 1940 comme chaque année.

Mme Jarrot y est allée aussi de son discours exaltant les valeurs mises en avant par l’appel du Général, mais aussi en faisant comme chaque fois le lien entre le passé et le présent, ce dernier et l’avenir. Ce futur n’étant que le lit d’un passé à venir.

« Pas de fatalité à la soumission, les hommes doivent choisir leur destin ».

Cinq gerbes ont été déposées pour le monde combattant, l’amicale gaulliste, la ville, le département, le député et le sénateur.

Comme à l’accoutumée, et espérons-le pour longtemps encore, c’est Gilbert Clément qui présidait la cérémonie à laquelle les autorités, les associations patriotiques, des représentants du Conseil des sages et du CMJ, des secouristes assistaient.

Gilles DESNOIX

Un commentaire

  1. Toujours pas de député en vue. Rien à secouer de Montceau-les-Mines le marcheur parisien ? Il est vrai qu’il ne connaît absolument personne ici alors autant rester dans son coin au Palais Bourbon. Les hommages nationaux aux grandes figures de notre passé, tout comme le quotidien des montcelliens, le laissent bien indifférent ! Si De Gaulle voyait ce pitoyable « représentant de la Nation »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *