Montceau – « 140 ans d’école », un anniversaire, un livre et l’aide du Rotary

En cette année 2021, la Maison d’Ecole de Montceau-les-Mines fête ses 140 ans. Un très bel âge pour une très belle demeure classée monument historique. « C’est la première école publique qui fut construite à Montceau en 1881 (…). C’est un symbole de l’implantation de cette école obligatoire, gratuite et laïque que la troisième République a voulu » rappelle Patrick Pluchot, président de l’association du musée.

140 ans, un anniversaire qui mérite bien un livre, n’est-ce pas ! Il est en cours d’achèvement et devrait être publié en février 2022. « Il est prévu 500 exemplaires avec chacun de 96 à 100 pages. Il sera vendu 20 € et en précommande son prix a été fixé à 16 € » explique Gérard Burtin, le trésorier.

Qui dit trésorier dit argent, dit dépenses dont les 7000 € pour l’impression du livre et le musée d’école a donc besoin d’aide. Un petit coup de main financier ne serait pas de trop, ce qu’a bien compris le Rotary de Montceau qui, de la main du président, Georges Bagnard, a remis un chèque de 800 €.

Cette école rue Jean Jaurès (à ne pas confondre avec l’école Jean Jaurès, sur le même trottoir) a vu le jour par la volonté d’une majorité républicaine montcellienne qui a voulu s’émanciper de la tutelle de la mine toute puissante (famille Chagot) et de ses écoles congréganistes. « En règle générale, les ambitions républicaine furent partout plus modestes et on s’efforça à construire à moindre coup » précise Patrick Pluchot. Sauf à Montceau.

La maison d’école s’intègre parfaitement avec deux autres bâtiments, le syndicat des mineurs et l’ancien dispensaire. Des édifices de caractère qui depuis la destruction de la maison rue Rouget de Lisle, sautent aux yeux des Montcelliens. « C’est le patrimoine culturelle de la rue Jean Jaurès, un patrimoine exceptionnel » glisse le président. Mais il est possible de faire mieux, parce que bientôt vont attaquer les travaux de démolition de la friche Loison et que la sécurité, aux abords des écoles, va probablement donner lieu à des modifications. Le quartier poursuit sa mue tout en préservant l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.