Michelin – Sud, l’autre syndicat, l’autre version sur les salaires

NAO 2022 : prise en compte des inégalités !

Les négociations annuelles obligatoires se sont déroulées les 18 et 19 janvier 2022 dans un contexte particulier où l’attente des
salariés n’a jamais été aussi forte ! Depuis plusieurs mois, le contexte inflationniste fragilise notre pouvoir d’achat avec des
prix qui flambent !! Au cours du mois de décembre, puis début janvier, SUD a fait le choix de mobiliser les salariés autour d’une
pétition qui a rassemblé plus de 4 000 signatures de salariés que nous tenons à remercier.
SUD a également, depuis plusieurs semaines, échangé avec de nombreux responsables de l’entreprise pour porter nos revendications pour tous les salariés mais en préservant cette année les plus faibles rémunérations.

UNE RÉMUNÉRATION VARIABLE INÉQUITABLE !
Michelin s’est engagé à retravailler la structuration de la RVA (Rémunération Variable Agent) afin de consolider les résultats journaliers et d’optimiser le potentiel de résultat.
Pour SUD, il est urgent d’avancer sur ce sujet prioritaire pour de nombreux salariés qui sont frustrés par le taux de redistribution de cette prime !

CLAUSE DE REVOYURE
SUD : Il est important au regard du contexte actuel très inflationniste de pouvoir inscrire une clause de revoyure dans cet accord
afin de s’assurer que nous n’attendrons pas la NAO de l’année prochaine pour protéger le pouvoir d’achat des salariés..
Direction Michelin : Nous ne souhaitons pas mettre en place cette clause mais nous nous reverrons si nous continuons de subir cette inflation galopante.

Même si nous avons obtenu des avancées significatives dans les équilibres du budget NAO,

SUD appelle l’entreprise à confirmer ce changement par la mise en place d’une prime pour

tous les salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.