L’ES Pouilloux invitée à la FFF pour endiguer, chez les jeunes, la baisse des licenciés

Même si le football reste le sport le plus pratiqué en France_ un peu le deux millions de licenciés en 2018, de loin devant le tennis et très loin devant le rugby, la Fédération Française de Football s’inquiète de la baisse des licenciés chez les jeunes en 2018 – 2019.

Encore faut-il en connaître les raisons alors que l’équipe de France de Didier Deschamps est championne du monde et Kylian Mbappé en est la figure de proue.

La FFF a donc invité deux clubs par district de toute la France, des clubs labellisés pour leur école de football (une vingtaine en Saône-et-Loire) et en particulier l’Etoile Sportive de Pouilloux tout comme Mellecey-Mercurey.

C’est donc le secrétaire de l’ESP, Michel Desserprix qui s’est rendu au siège de la FFF à Paris la semaine dernière. « Nous avons répondu à un questionnaire, l’objectif étant de savoir comment intéresser les jeunes au football » explique-t-il. « J’ai appris également que des structures comme la nôtre pouvait bénéficier de subventions de la CAF en direction des jeunes ». Toujours bon à prendre pour des équipements.

A Pouilloux, le football est roi et son école un modèle. « La commune compte 1020 habitants et nous avons 90 licenciés des babys aux U18 » précise le secrétaire.

Relancer le ballon rond chez les plus jeunes mais également du côté des vétérans. « La FFF veut mettre en place le football en marchant » rapporte Michel Desserprix. En revanche les représentants des clubs se sont opposés à favoriser « les rencontres sur tablettes ». Le foot sur canapé, est-ce encore un effort physique ?

L’étude ne fait que commencer.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *